Le courrier des lecteurs: Le Problème du petit déjeuner


Nous recevons aujourd’hui notre première question de lecteur.

Si je ne dois pas manger de céréales, que dois-je manger au petit déjeuner alors?

C’est un point qui revient très souvent dans les questions sur la journée type Paléo, que peut-on bien manger au petit déjeuner. Difficile d’imaginer commencer la journée avec autre chose que des tartines beurre confiture, un petit pain au chocolat, un grand verre de lait ou un bol de céréales.

Et pourtant, tout cela n’est que psychologique, il n’y a aucune raison, sinon dans votre tête qu’il soit difficile de manger autre chose. Pourtant, le petit déjeuner est le repas qu’il est souvent le plus difficile à modifier et pourtant celui qui aura le plus d’impact sur votre métabolisme. En prenant un petit déjeuner bas en glucides et riche en protéines et acides gras, vous n’enclenchez pas dès le matin le cercle vicieux de l’insuline et vous apporter dès le matin les éléments nécessaires à votre corps. Vous pouvez donc vous composer n’importe quel plat Paléo à partir des aliments de la liste Paléo en prenant soin de prendre au moins un produit animal (viande, volaille, poisson), afin d’assurer un apport nécessaire en protéines. Vous pouvez ainsi vous composer un plat tout à fait classique, semblables aux plats des autres repas.

Pour ceux qu’un délicieux saumon accompagnés d’épinards ou d’un blanc de poulet accompagné de petits légumes sautés à la poêle dès le petit dejeuner rebute totalement, il y a d’autres possibilités.

Si vous êtes un adepte des brunchs du dimanche, vous pouvez optez pour un petit déjeuner à base d’oeufs. Une omelette poivrons, champignon, jambon et herbes, deux oeufs sur le plat accompagné d’une petite salade et de bacon grillé (de préférence bio et sans nitrite), des oeufs brouillés  accompagné de banane (étonnant et pourtant délicieux).  Les oeufs offrent la possibilité d’être une excellente source de protéines et de lipides qui ont l’avantage de pouvoir être préparés de façon différente pour varier les plaisirs: au plat, molet, pochés, brouillés, en omelette.

Pour les plus pressés, un simple shaker de protéines pourra faire l’affaire (le packaging, marketé pour les bodybuilders peut faire assez peur, mais ne vous inquiétez pas, vous passerez les contrôles anti-dopages) à mélanger avec de l’eau ou du lait d’amande (ou de noisette). Si vous posséder de quoi le mixer, vous pouvez vous aventurer à créer des smoothies en combinant la poudre de protéines avec des fruits, des légumes, et des purées d’oléagineux (un livre d’exemple de recettes se trouvent sur le site de Mark Sisson ens’inscrivant à sa newsletter).

Enfin, vous pouvez vous faire des pancakes paléo, en remplaçant la farine de blé par de la farine de coco ou de la farine de chataigne et le lait de vache par du lait d’amande ou de noisette. Vous pourrez les accompagné de purée de noisette ou d’amande ou de purée de fruit, ou encore d’un peu de miel.

Et si vous avez regardé toute cette liste avec un air navré en vous disant « ces gens sont dingues, je ne vais quand même pas remplacer mes frosties par un thon à la plancha, et je n’ai même pas envie d’essayer!« , c’est que vous n’êtes pas encore vraiment fait pour faire le grand saut vers la paléo. Qu’à cela ne tienne, vous pouvez quand même faire un petit pas. Ajoutez déjà à votre petit déjeuner habituel une source de protéines, celle qui vous semble la moins contraignante.  Essayer de remplacer de temps en temps votre pain par un pain sans gluten, votre verre de lait par du lait d’amande. Les petits efforts accumulés donneront de bons résultats sur le long terme. Cependant, comme dans beaucoup de domaine, les résultats sont à hauteur des efforts consentis sur les points déterminants, et étant le premier élément de la journée, le petit déjeuner est l’un des facteurs les plus déterminants en matière alimentaire. 
.

 

Publicités
Cet article, publié dans Céréales, Courrier des lecteurs, Nutrition, Protéines, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Le courrier des lecteurs: Le Problème du petit déjeuner

  1. penelopejc dit :

    « je ne vais quand même pas remplacer mes frosties par un thon à la plancha, et je n’ai même pas envie d’essayer! » (HIN)

  2. Sk3llingt0n dit :

    Je sens que je risque de vous dire merci tout le long du blog ^^ cependant le lait d’amande reste une source chère pour ma bourse mais dès que j’ai des sous je me mets au lait d’amande promis ^^ et demain oeuf brouillé avec 1 blanc de dinde

  3. Ping : La Revue du Net Paleo #10 | Paléo Lifestyle: Manger et Vivre Paléo

  4. Ping : Comment Changer? (et passer au mode de vie Paléo): la Stratégie Small Step (3/3). | Paléo Lifestyle: Manger et Vivre Paléo

  5. Bonjour Julien,

    Quelles sont les recommendations en termes de produits laitiers ? Sur le lait de vache, la question ne se pose pas tant le produit est impropre à la consommation mais qu’en est il des yaourts et des fromages à pâtes dures par exemple ?

    Sportivement,

    Etienne

    • Julien dit :

      En ce qui concerne les produits laitiers, je dirais que cela fait partie des débats du régime Paléo. Ils sont bannis par Cordain. Mark Sisson par contre considère que le lait entier non pasteurisé, les fromages (attention les vrais fromages) et la faisselle peuvent être consommés si l’on a pas d’intolérance au lactose.

  6. Julien dit :

    Bonjour Etienne, en fait je n’aime pas trop cette notion d’aliments autorisés ou non. Par exemple, je prends un cas extrème volontairement, je connais des gens qui sont allergiques aux poissons, il est bien évident qu’ils ne doivent pas en consommer même si c’est Paléo. Inversement, les noix sont, sur le papier, les oliagineux les plus paléo, pourtant j’en consomme très peu car je les digère mal. Le régime Paléo donne un guide, un framework général que nous devons adopté et adapté à notre patrimoine génétique personnel. Il faut que chacun fasse ses tests pour trouver « son » alimentation paléo, selon ses particularités propre et son mode de vie (un athlète n’aura pas le même régime alimentaire que le français moyen).

    Le cas du lait est symptomatique: une partie de la population est adaptée à la consommation de lactose, et peuvent consommer alors des produits laitiers non industriels dans des quantités raisonnables alors que les intolérants aux lactoses ne devraient pas le faire. Dans les fromages, la majorité du lactose est transformé par fermentation, ils posent généralement donc moins de problèmes de digestion.

    A titre personnel, je ne bois pas de lait et ne mange pas de yaourt. Je consomme occasionnellement de la faisselle et du fromage.

  7. Bonjour Julien,

    Merci pour ta réponse. Je suis entièrement d’accord avec toi. Il n’en demeure pas moins qu’il faut du temps, de la méthode et de la rigeur pour identifier les aliments qui nous font plus de bien que de mal, c’est peut être même une expérience qui n’a finalement pas de fin !
    Et il ne faut pas avoir peur d’aller contre le courant de pensé dogmatique (par exemple manger des céréales et boire du lait, pour ne citer que les cas les plus flagrants).
    En tout cas le processus me semble fondamental pour améliorer sa santé de tout point de vue.

    Sportivement,

    Etienne

  8. Magda dit :

    Perso, j’ai bien de la chance, étant plutôt « salé » : une omelette ou même du jambon, ça me va très bien ! J’aime aussi des fruits en tout genre MAIS si j’en mange le matin, je mangerai du sucré toute la journée. Et pareil pour des oléagineux.
    Donc, moi le plus souvent c’est du thé + omelette et ensuite, du café. En version sucrée, je consomme l’omelette à la rhubarbe (compote préparée par mes soins).
    De mon temps « avant paléo » je consommais des céréales…. qui me donnaient une faim d’ogre toute la journée…

  9. Bonjour,

    Avant toute chose félicitations pour ce site. J’ai décidé de passer à l’alimentation paléo car elle convient à mon style de vie. Je marche déjà paléo avec des chaussures minimalistes.
    Je pratique la marche rapide, grappling et MMA!!!!
    J’ai trois questions une sur le riz et la faisselle même si ils ne sont pas adaptés au régime paléo puis-je en manger après mes séances pour recharger en glycogène et pour la faisselle pour introduire des protéines pour la récupération de mes muscle? En quel proportion. Je n’ai pas trop envie de prendre de la protéine en poudre!!
    Puis-je manger de la faisselle le matin avec du sucanat?
    Que pensez vous aussi du sucre de canne complet intégral comme le sucanat?

    Je vous remercie!!

    David

    • johannecpaleo dit :

      Bonjour David et merci à toi de nous lire!
      Alors pour le riz, oui, tu peux en manger, surtout si tu es assez sportif.
      La différence du riz, par rapport aux autres céréales, c’est qu’il ne contient pas de gluten, du coup, il est mieux toléré par l’organisme.
      Cela reste un aliment riche en glucides, mais si tu es assez sportif, c’est possible.

      Pour la faisselle je suis un peu plus mitigée: en paléo stricte, ce ne serait plutôt pas recommandé.
      L’approche « primale » est plus ouverte sur les produits laitiers, notamment, ceux à base de lait de chèvre et de brebis.
      Les protéines du lait ne sont pas les mêmes que celles de la viande, du poisson ou des oeufs, donc, au niveau de la récupération des muscles, ce n’est pas non plus optimal.
      Mais si tu tiens vraiment à en manger, choisis plutôt de la faisselle de brebis (on en trouve de plus en plus facilement, surtout en magasin bio), et plutôt des petites portions
      (100-200g à peu près).

      Sinon, pour le sucre de canne, même intégral, pour moi c’est clairement non!

      • Merci. Mark Sisson dit que l’on peut manger de la faisselle et des yaourt à la grec!!!! et du lait fermenté non pasteurisé!! Tu en pense quoi?

      • Julien dit :

        Dans le monde des gourous de la Paléo, il y a un peu deux écoles. Une orthodoxe avec Cordain qui dit pas de laitage et une plus ouverte avec Sisson qui dit oui à certains laitages (cottage cheese, fromage, etc) à certaines conditions (en particulier, ils doivent rester un peu exceptionnels). Il faut dire aussi que nous avons d’un côté la ligne d’un pur scientifique, et de l’autre d’un ancien sportif de haut niveau.

        De mon point de vue, et c’est ce que j’essaye de faire passer à travers ce blog, il n’y a pas de limite strict entre ce qui doit faire partie ou non d’un régime paléo mais une marge d’adaptation que chacun doit trouver. Il y a une base (légumes/fruits+animaux+bonnes graisse) qui doit être la base de l’alimentation, le socle de la pyramide, qui doit composer la majorité des repas et qui est suffisante (sauf pour les sportifs intensifs).
        Ensuite, viennent se greffer des aliments sur la périphérie (oliagineux, …) qui sont sujet à discussion. Sur ces aliments, certains seront facilement tolérés par certains et d’autres non et c’est un peu à chacun de « tester » si ces aliments leur conviennent ou pas. Par exemple, j’ai réintroduit cette semaine de la faisselle dans mon alimentation pour en voir les effets et décider si cela doit faire partie ou non de mon régime. Voir si je me sens mieux avec ou non.

      • Donc il faut tester pour voir nos réactions!! Le problème est que je ne peux manger de la viande à tous les repas donc le soir j’opte pour la faisselle, le lait fermenté et le yaourt à la grec. Ma base est bien fruits, légumes et viandes!! Te sens tu mieux avec la faisselle!! Depuis que j’ai supprimé tous les céréales en ce moment je ressens une grosse fatigue mais je pense que c’est le changement et qu’il se passe vraiment quelque chose dans mon corps. Sans doute une période d’adaptation!!!

  10. Magda dit :

    Juste une remarque au sujet de la « recharge en protéînes « après le sport :
    Le protéine le plus pur est le blanc d’oeuf. Et c’est paléo, sans discussion. David, rien ne t’empêche de manger 3-4 blancs d’oeuf soit durs (dans une salade, soit sous forme d’omelette.

    C’est une pratique bien connue des culturistes, qui emportent parfois des omelettes en blanc d’oeuf avec eux partout. Ca permet de recharger les muscles, tout en mangeant paléo et c’est de l’énergie à l’état brut qui va te faire pousser des ai… euh, des muscles !!! Tout en augmentant ton métabolisme basal et donc en participant à ton « séchage ».

  11. Magda dit :

    Et au fait, je suis très sportive, je cours tous les jours, je nage 2x/semaine, je fais de la musculation 3x/semaine et d’autres activités, dont du rock 1x/semaine (très cardio).

    Et pourtant, je ne consomme pas de féculents, ni riz ni autre chose et je peux vous certifier qu’on n’en a pas besoin ! Car au bout d’un moment le pancréas se calme et n’en réclame plus. 2 fruits sont largement suffisants pour remplacer une grosse portion de riz.

  12. Ping : [Cuisine] Trois recettes de Pancakes Paléo. | Paléo Lifestyle

  13. davidmatimort dit :

    Bonjour,

    Je recherche une recette de muesli.
    Quelqu’un peut-il m’aider?
    Merci à tous.
    David

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s