La formule magique pour transformer la graisse en muscle.

Eh bien, figurez vous qu’elle n’existe pas! Toute personne qui vous dira le contraire sera au mieux un ignorant, au pire un charlatant plus intéressé par l’augmentation de son compte en banque que par la diminution de votre tour de taille.

D’un point de vue du métabolisme, le phénomène qui va construire du muscle et le mécanisme qui va « brûler les graisses » sont deux mécanismes distincts. De façon très succincte (le métabolisme humain est extrêmement complexe), vous construisez du muscle en réalisant des exercices physiques, qui vont « stresser » et « casser » certaines fibres musculaires. Votre corps va réagir à cet état de stress en construisant de nouvelles cellules plus fortes. Il va construire ces cellules à partir d’éléments que vous lui fournirez dans votre alimentation, principalement des acides aminés contenus dans les protéines , ainsi que certains acides gras. Si vous ne lui fournissez pas ces briques élémentaires, vous pourrez difficilement augmenter votre masse musculaire. C’est comme vouloir construire une maison sans brique et sans béton. Vous pouvez soulever de la fonte pendant des heures, si vous ne surveillez pas votre alimentation, vous n’obtiendrez pas de résultat (et vous risquez de vous blesser). Healthy eating first!

On « brûle des graisse » de l’organisme par un mécanisme distinct, qui transforme nos réserves de graisse contenues dans les cellules adipeuses en énergie (en non pas en muscle). Ce mécanisme est contrôlé par des hormones, et principalement l’insuline et le glucagon et n’est pas forcément directement lié à l’activité physique (voir le sport fait-il maigrir?)

Nous avons donc deux phénomènes bien distincts, l’un qui transforme ce que nous mangeons en cellules musculaires, l’autre qui transforme nos réserves adipeuses en énergie, contrôlés par des systèmes eux aussi distincts. On peut donc:

  • perdre de la masse grasse et prendre de la masse musculaire (le rêve!)
  • prendre de la masse grasse et prendre de la masse musculaire (certains bodybuilder ont cette approche pour la prise de masse, ils ont ensuite une période de « sèche »)
  • perdre de la masse musculaire et perdre de la masse grasse (ce qui peut arriver par le surentraînement et/ou la restriction calorique)
  • perdre de la masse musculaire et prendre de la masse grasse (le cauchemar!)

Le seul lien entre ces deux phénomènes est la qualité de l’alimentation. En apportant une alimentation riche en protéines et en acides gras essentiels, vous optimisez votre construction musculaire. En limitant les apports en glucides, vous régulez votre insuline. Cela aura pour conséquence d’inverser le mécanisme de stockage des graisses. Vous pouvez donc, en même temps gagner de la masse musculaire et perdre de la masse grasse, par des exercices et une alimentation adéquate, mais vous ne pouvez pas transformer l’un en l’autre.

Advertisements
Cet article, publié dans musculation, Nutrition, Protéines, sport, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La formule magique pour transformer la graisse en muscle.

  1. Ping : La Revue du Net Paleo #9 | Paléo Lifestyle: Manger et Vivre Paléo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s