Cheat Day!

Se goinfrer comme un fou et accélérer sa perte de poids? Manger deux fois plus de calories dans la journée,  et avoir un grand sourire sur la balance à la fin de la semaine. Cela paraît irréaliste et pourtant…

L’être humain du paléolithique s’est développé dans un environnement où la nourriture pouvait parfois être rare et où le sucre l’était totalement. Aujourd’hui le sucre est omniprésent et sa trop grande consommation est problématique. Changer ses habitudes alimentaires en diminuant sa consommation de sucre et de céréales, dans un environnement où les tentations sont partout (ces merveilleux cupcakes dans la vitrine du salon de thé, les macarons Pierre Hermé au Lafayette Maison) et après des années d’addictions aux glucides.

Quasiment toutes les personnes qui suivent un régime alimentaire font tôt ou tard des écarts. Autant organiser cet écart pour en limiter les effets, voir le tourner à votre avantage.

Aussi longtemps que 80 à 90% de vos repas sont paléo, les 10%-20% restant n’auront qu’un effet limité. Cela représente deux à trois repas par semaine et quelques snacks. Vous pouvez donc vous permettre quelques écarts.

L’idée du Cheat Day, que l’on retrouve dans plusieurs méthodes diététiques, est de concentrer ses écarts sur un seul jour de la semaine. De préférence le samedi, où la vie sociale et ses tentations se feront les plus fortes. Manger ce que vous voulez le jour de votre cheat day du matin au soir, sans compter les quantités, ni les calories, ni l’apport nutritionnel. C’est no limit. L’idée centrale est de vous faire plaisir sans aucune culpabilité. Allez dévaliser le Monoprix du coin de mars, d’oréo ou de Ben & Jerry’s. Sortez au Restaurant, chez l’ami Louis ou au McDonald, peu importe. Laissez-vous aller à la gloutonnerie. Faîtes vous plaisir.

Mais si je mange comme ça,  je vais perdre tous les bénéfices et reprendre tout le poids que j’ai perdu pendant la semaine.

Paradoxalement, ce pic de calories, une fois par semaine, pourra accélérer votre perte de poids et vous aider à améliorer votre alimentation. Et cela pour plusieurs raisons:

  1. Votre corps a tendance à s’autoréguler. C’est ce qui fait que l’on finit par ne plus perdre de poids lorsque l’on restreint le nombre de calories par jour. Ce phénomène, naturel, s’appelle l’homéostasie. En s’alimentant paléo, on a une alimentation faible en glucide. Le corps peut s’y habituer. Lorsque votre objectif est la perte de poids, vous trichez avec ce mécanisme d’auto-régulation. [NB: le passage suivant est un peu technique, ceux qui le souhaitent peuvent directement passer à la suite sans difficulté de compréhension globale. Du fait du changement d’alimentation, deux hormones thyroïdiennes (T3 et T4), jouant un rôle dans dans la régulation du métabolisme de base, sont produites en plus faibles quantité. L’apport calorique du cheat day va remonté la production de ces hormones thyroïdiennes. L’effet est également similaire sur la production de leptines.
  2. Après des années à carburer au sucre plutôt que de carburer aux acides gras, votre corps n’est pas encore habitué à cette nouvelle source d’énergie. Consommer une fois par semaine de plus grande quantité de sucre vous permet de « recharger les batteries » et de remplir vos réserves de glycogène.
  3. Il y a également un aspect psychologique. Difficile de dire Adieu au croissant, Magnum Double Chocolat, Frosties et tagliatelles à la carbonara quand on y a été habitué toute sa vie. Arrêter vos habitudes vous donnera des frustrations. Il sera plus facile psychologiquement de supporter le changement si l’on sait que dans deux jours, on y aura droit.
  4. Cela permet de faire face aux aléas de la vie sociale. Invitation au restaurant, repas de mariage, repas de famille, traquenard à Mc Donald. Il sera très mal vu de snobé le restaurant étoilé où vos amis vous convie, le gateau de mariage de votre cousin et les petits fours, le Tiramisu de Maman qu’elle vous a préparé avec Amour. Alors, ce jour là sera votre cheat day, et profitez en sans culpabiliser.
  5. Enfin, cela vous permettra de faire la différence entre une alimentation paléo et une alimentation junk food. L’effet sur votre corps devrait vous passer l’envie de retoucher à n’importe quel junk food pendant au moins une semaine. Quand vous êtes habitué à manger sainement, le retour à la junk food ne se fait pas sans douleur.

L’utilisation du cheat day dans les régimes alimentaires est assez controversé.  Et vous, que pensez vous du cheat day? êtes vous un défenseur ou un opposant?

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Cheat Day!

  1. Entièrement pour ! Je le recommande dans mon livre, et c’est le cas de nombreux auteurs sur l’alimentation Paléo et même en dehors (Tim Ferriss par exemple)

  2. Bonsoir,

    Tout à fait d’accord aussi, il faut savoir jouer la carte *Joker* parfois.

    Mais aussi, garder en tête le caractère exceptionnel de l’écart. J’ai eu des retours que le régime paléo « ça ne marche pas »… et quand on creuse on se rend compte que, pour ces personnes, les exceptions étaient devenues la règle !

    Forcément ça ne marche pas comme ça…

    Excellent article, comme d’habitude.

    Sylvain

  3. Ping : La Revue du Net Paleo #13 | Paléo Lifestyle: Manger et Vivre Paléo

  4. Sylvain dit :

    Hello,
    Le cheatday, c’est pas un risque de faire entrer le loup dans la bergerie ? 🙂
    Je t’embête 😉

  5. Ping : Comment Changer? (et passer au mode de vie Paléo): la Stratégie Big Jump (2/3). | Paléo Lifestyle: Manger et Vivre Paléo

  6. Sk3llingt0n dit :

    Je suis d’accord. Quand j’ai décidé de perdre du poids, j’ai complétement changer mes habitudes alimentaires en passant au régime paléo avec du sport….4Kg pratiquement en 2mois, c’est long mais le « cheatday » passe une fois par jour, dans un des repas de ma journée car sinon mon corps va vite accumuler. Maintenant je le fais 2 ou 3 fois par semaine. Maintenant je peux manger une assiette de pâte carbo le samedi soir et le lendemain je n’ai pas pris de poids (ou peu) je peux manger des bonbons et je perds du poids…C’est un miracle de faire ça ^^. En tout cas merci pour ton site, il a été une source de motivation et de réussite pour moi 🙂

    Je n’ai pas fini ma perte ni mon rééquilibrage alimentaire mais maintenant je peux me passer de céréales, pain et autres sans problème 🙂

  7. Ping : Comment bien tricher avec Tim Ferriss. | Paléo Lifestyle: Manger et Vivre Paléo

  8. Ping : La Revue du Net Paleo #16 | Paléo Lifestyle

  9. Ping : 7 conseils pour bien gérer son cheat day (1/2) | Paléo Lifestyle

  10. Benjamin dit :

    Je ne suis qu’en partie d’accord avec l’article.
    Tricher lors d’une journée de manière à retirer de la frustration, c’est une bonne idée, mais attention à ne pas en abuser, sinon c’est la dépendance psychologique qui s’installe et qui mène inexorablement à la boulimie.

    « Manger ce que vous voulez le jour de votre cheat day du matin au soir, sans compter les quantités, ni les calories, ni l’apport nutritionnel. C’est no limit. »

    Faire cette méthode a réveillé en moi un comportement boulimique lors d’une précédente diète. Je pense que j’aurais dû davantage encadrer cette pratique et ne pas me dire « no limit », mais plutôt « plus que d’habitude ».
    C’est comme pour un alcoolique, la moindre gorgée peut le faire replonger. Si on ne possède pas la force mentale pour résister, le « no limit » est très dangereux je trouve.

    • Julien dit :

      Comme toujours, il n’y a pas de one size fits all. Pour le coup, on est vraiment dans le rapport psychologique à la nourriture.
      L’idée est de présenter plusieurs méthodes, à chacun de trouver celle qui lui convient.

      Ce qui je pense est important aussi, avec l’idée du cheat day, c’est de faire comprendre que ce n’est pas un gros écart de temps en temps qui les rend malade, mais plutôt les écarts journaliers.

  11. luc dit :

    Benjamin, j’allais à l’instant dire la même chose que toi. Je suis une alimentation paléo, qui est un mode de vie raisonné. Dans mon métier, je vois régulièrement des personnes atteintes de boulimie. Malheuresement, la plus part des gens commencent comme cela. Un « regime » pendant 5 jours un cheat day. Puis le regime devient de plus en plus strict et le cheat day de plus en plus gros. L’idée de l’article n’est pas de pousser à ce genre de comportement. Mais je pense que cela ne coûte rien, de changer cette notion de no limit, avant que malheuresement des personnes tombe là dedans. Cela peut paraître invraisemblable mais je vous promet d’avoir entendu bon nombre de fois, j’ai commencé par un cheat day, puis j’ai jamais réussi à m’en défaire. Ainsi si vous pouviez modérer ce propos. Par ailleurs, le paléo étant un mode de vie sain, un petit plaisir, yes, mais du no limit..

  12. Ping : [Témoignage] Stéphanie, "Je me sens mieux dans ma peau avec le régime Paléo" | Paléo Lifestyle

  13. Ping : Adapter le régime Paléo pour les sportifs | Paléo Lifestyle

  14. Ping : 4 modèles Paléo: quel type de chasseurs cueilleurs être vous? | Paléo Lifestyle

  15. PaléoGirlFit dit :

    Je suis le régime Paléo depuis deux mois maintenant et je trouve que le concept de cheat day est extraordinaire ! Personnellement ce n’est pas un cheat day que je fais mais un cheat meal, c’est à dire un seul repas une fois par semaine ou une fois toutes les deux semaines ( selon mes envies et la période du mois haha) et ça me permet de manger ce que je veux lors de ce repas, je peux me prendre un hamburger avec du chocolat en dessert, ou encore décider de manger juste de la glace comme repas, je le fais et je ne culpabilise pas ! Le reste de la journée étant toujours paleo et je trouve que ça fonctionne le mieux pour moi. Je n’ai plus du tout envie de me jeter sur tout et n’importe quoi, car je sais que j’ai un repas plaisir qui m’attend et vu comment je me sens après ce repas ( gonflée, mal, nauséeuse, et dégoutée de la junk food, ben je suis pas du tout pressée de recommencer lol) d’où le fait que j’ai espacé ça à un repas aux deux semaines, au moins je ne traumatise pas trop mon corps par ces changements. Niveau perte de poids, je ne vois pas de différence, je ne pense pas que ce repas là puisse me faire stagner. Ca prend deux jours pour être de nouveau en cétose donc j’ai pas de souci. 🙂

  16. Ping : [Courrier des lecteurs] Quelques écarts? | Paléo Lifestyle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s