Comment Changer? (et passer au mode de vie Paléo): la Stratégie Big Jump (2/3).

Pour arriver à ses fins (Aujourd’hui: passer à une alimentation Paléo) il faut 2 choses:

  1. Commencer un jour (une évidence pas si bien partagée en pratique)
  2. Avoir une bonne stratégie pour réussir.

Pour moi, je ne vois que deux manières de réussir une stratégie visant à changer:

  • La stratégie Big Jump, qui va consister à changer du tout au tout du jour au lendemain. C’est la stratégie qui a fonctionné pour moi pour passer à l’alimentation Paléo, il y a aujourd’hui plusieurs années.
  • La stratégie small steps, qui va consister à changer petit à petit, et qui sera le sujet d’un prochain billet.

En guise d’introduction à cette approche, je relate dans cette partie en italique comment je suis venu au régime Paleo et comment j’ai effectué ce changement.

J’ai été la majorité de ma vie en surpoids, avec une courbe qui, adolescent, prenait tranquillement la direction de l’obésité. Un jour en montant sur la balance, atteignant un nouveau poids records, j’ai décidé que cela suffisait et qu’il fallait changer. Du jour au lendemain, je me suis mis à manger plus sainement (je ne connaissais pas à l’époque l’alimentation paléo, mais un peu de bon sens vous permet d’améliorer largement votre alimentation) et à faire du sport intensément (j’ai multiplié les entraînements de judo, commencé la musculation et la course à pied). Bien que mon alimentation de l’époque était loin d’être optimale, ce changement radical a porté ses fruits et j’ai, dans les années qui ont suivi:

  • perdu plus de 20kg
  • entré dans un jean taille 36
  • passé ceinture noire de judo,
  • couru mon premier marathon

Ce qui est important dans cette histoire, c’est que les effets frustrant de ce changement radical (ne plus manger de sucreries chaque jour, courir 400m et cracher ses poumons, etc) sont compensés par les effets bénéfiques: meilleure forme, premiers résultats significatifs (courses de 45 mn sans s’arrêter, premières tailles de pantalon perdu, transformation physique…) Ce changement fort vous place dans une spirale positive qui vous permet de continuer et réussir sur le long terme

Après la fin de mes études, le mode de vie sport intensif/sucre lent a vu ses limites. Le sport ne suffisait plus à maintenir mon poids et je reprenais, lentement mais sûrement, mes kilos perdus. Lorsque je dépassais une certaine limite, j’entreprenais un régime draconien, le plus souvent hyperprotéiné, qui me replaçait pour quelques mois à un poids acceptable. Puis la reprise de poids recommençait. Il était bien évident que ce mode de vie (prise de masse grasse lente puis perte rapide par un régime dissocié) avait quelque chose de non naturel et d’insatisfaisant. Et suivre les bons conseils officiels (céréales indispensables à l’énergie des sportifs) n’entraînait chez moi qu’une prise inéluctable de masse grasse. C’est là qu’intervient le second Big Jump!

C’est suite à la lecture d’un article de Robb Wolf, l’auteur de The Paleo Solution, que je découvre le Régime Paléo et surtout son approche sur les céréales. L’article en question concluait, de mémoire, par: « faites l’essai pendant 30 jours, la pire des choses qui peut vous arriver aura d’avori été privé de Bagel et de pâtes pendant un mois. Un prix pas très cher à payer contre la chance d’avoir à vie une meilleure forme et une meilleure santé. »

Moi qui vivait avec ma baguette de pain quotidienne et des féculents au moins une fois par jour, j’ai effectué dès le lendemain (première action) un changement radical: petit déjeuner protéines et légumes, plus de céréales, plus de pâtes, plus de desserts autre que des fruits. Il ne m’a pas fallu attendre les 30 jours pour voir le résultat, mais moins d’une semaine: jamais je ne me suis senti avec autant d’énergie. Le changement était radical, mais les effets bénéfiques l’ont été tout autant. Ce retour quasi immédiat permet de réussir à continuer. On entre dans un nouveau cercle vertueux. 

En plus de ce regain d’énergie, j’ai constaté les effets suivants dans le mois qui a suivi:

  • Perte de masse grasse;
  • Prise de masse musculaire;
  • Arrêt net de mes aigreurs d’estomac;
  • Amélioration de la qualité de ma peau sur le visage;
  • Meilleure humeur générale

La réintroduction temporaire d’aliments non paléo (et particulièrement le pain blanc) m’ont permis de confirmer l’effet néfaste de ces aliments sur mon corps.

La stratégie Big Jump. Effectuer un changement aussi radical est une chose difficile. Ce n’est pas forcément à la porter de tout le monde car il faut assez de volonté pour tenir jusqu’à obtenir les premiers effets bénéfiques.  On efface pas rapidement 10, 20 ou 30 ans de mauvaises habitudes si facilement. Il va falloir mettre toutes les chances de votre côté, en suivant ses 5 conseils :

  • Maîtriser votre environnement: On dit généralement que 50% (certains disent 80%) de la réussite, c’est votre environnement. Il est difficile de changer car votre volonté est limitée, il est cependant plus facile de changer votre environnement pour soutenir votre changement. Pour cela, vous aller devoir faire le grand ménage et faire disparaître de votre cuisine tous les aliments non Paléo (vous les jetez, les donnez à quelqu’un qui n’a pas la chance de choisir ce qu’il peut manger, vous avalez tout avant de vous coucher dans un dernier Cheat Day si vous en avez envie) afin que les aliments non Paléo soit difficilement accessibles pour vous. Aller faire des courses armé de votre liste d’aliments Paléo et interdit de ramener des Kinder Bueno dans le caddie. Si vous avez des invitations à dîner pour cette semaine, repoussez-les. Vos amis ne vous reprocherons pas d’avoir annuler un dîner. Si vous passez devant la boulangerie où vous prenez un petit pain chaque matin, faîtes un détour pour l’éviter.Ayez toujours à porter de main des snacks paléo (amande, fruits, …).
  • Prenez un engagement fort. Par écrit par exemple, ou auprès de votre famille ou vos proches (le soutien de votre entourage est indispensable à la réussite de votre entreprise).
  • N’en prenez qu’un seul. Mon conseil est de vous concentrer sur l’alimentation les premières semaines et sur elle seule. Si vous avez l’occasion de faire plus d’activité physique, n’hésitez pas mais n’en fait pas un second but. Un seul objectif à la fois.
  • Suivez les résultats. Comme le disait Peter Drucker dans le domaine du Management, les résultats se mesure. Noter, constater les changements (et pas seulement la balance: amélioration du sommeil, qualité de la digestion, qualité de la peau, des ongles, cheveux, forme générale, capacité de concentration, amélioration physique, coups de fatigue dans la journée). Toute amélioration constatée sera un encouragement à poursuivre.
  • Soyez intransigeant pour les 5 premiers jours puis accordez vous un CheatDay le 6ème jour. Puis garder un rythme d’un cheat day par semaine sans écart le reste de la semaine. Ce cheat day vous aidera: 1/ à tenir psychologiquement 2/ à vous faire constater l’effet de la nourriture non Paléo sur votre corps 3/ à regonflé les batteries, votre corps n’étant pas encore habitué à puiser son énergie sans les acides gras plutôt que dans le glucide.

Les premiers effets bénéfiques se font généralement rapidement sentir (surtout si vous avez comme moi une sensibilité au gluten). A mesure que vous progressez, vous aurez de moins en moins besoin de cheat day (et en aurez de moins en moins envie), vous pourrez également intégrer d’autres éléments indispensable de la vie Paléo touchant à la qualité du sommeil ou à l’activité physique.

Pour ceux que le grand saut dans le vide effraye trop, ou qui, pour diverses raisons, peuvent difficilement effectuer un changement aussi radical (environnement difficile à changer, pas de soutien des proches… ) nous verrons la semaine prochaine comment passer petit à petit à une alimentation paléo par petit changements successifs.

Stay Tuned!

Publicités
Cet article, publié dans Paléo pratique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Comment Changer? (et passer au mode de vie Paléo): la Stratégie Big Jump (2/3).

  1. Louna dit :

    merci, très intéressant, j’ai commencé ma nouvelle vie le 4 juin 2012.
    Et effectivement tous c’est changement dont tu parle je les et ressentis des le premier mois.
    Et je mis suis mise tous doucement et à ce jours je peux dire que je suis devenue 100% Paléo.

  2. Ping : La Revue du Net Paleo #14 | Paléo Lifestyle: Manger et Vivre Paléo

  3. Ping : Comment Changer? (et passer au mode de vie Paléo): la Stratégie Small Step (3/3). | Paléo Lifestyle: Manger et Vivre Paléo

  4. Ping : La Revue du Net Paleo #15 | Paléo Lifestyle

  5. Ping : 3 choses à vous dire pour réussir votre régime Paléo | Paléo Lifestyle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s