Reportage Paléo dans le magazine de la Santé

Le journal de la santé, sur France Télévision, a passé un reportage sur le régime Paléolithique, en suivant Johanne Cammarata,  la coach Paléo lyonnaise, en rendez-vous avec l’un de ses clients.

Le reportage présente les bases et principe du régime Paléo, avec assez de justesse. On y suit Johanne au domicile d’un client, dans la séance du « tri dans le placard de la cuisine » (séance dans laquelle on trie le placard de la cuisine en deux groupes: les aliments paléo riches en nutriments et les aliments calories vides) où l’on se rend bien compte visuellement à quel point l’on mange mal.

On suit également Johanne dans une séance de crossfit à la salle Crossfit-Lyon (dont l’inauguration a lieu aujourd’hui!). La séquence, bien que courte, permet d’avoir une petite idée de cette façon de s’entraîner (mouvement de base, poids libres, etc)

On y retrouve aussi trois des reproches que les opposants du régime Paléo qui reviennent le plus souvent:

  • Les hommes des cavernes avaient une espérance de vie faible. Effectivement, mais c’est un argument hors sujet, cette espérance de vie était principalement liée à l’environnement hostile (absence de medecine, mortalité infantile extrêmement élevée, famine, milieu dangereux,…) Par exemple, les populations traditionnelles ne connaissent pas les caries, du fait de l’absence de sucre raffiné dans leur alimentation.
  • Les hommes des cavernes avaient sûrement des carences. La nourriture, au paléolithique, n’était pas une chose abondante (résultat de la chasse et de la cueillette). S’ils avaient des carences, comme le souligne la paléontologue, elles étaient dues à la potentielle absence de nourriture qu’à la nature même de cette nourriture. La question est plutôt de savoir si un régime paléolithique apporte plus ou moins de carences qu’un régime occidental moderne. L’évidence sur ce point est donné par le Dr. Cordain.
  • Le régime Paléo est dur à suivre, et ensuite c’est l’effet yo-yo. C’est le point de vue de la nutritionniste dans le reportage. Si le régime Paléo est a priori extrêmement restrictifs, il est paradoxalement beaucoup moins dur à suivre que beaucoup d’autres régimes pour qui a un peu de volonté. Etant riches en aliments très nutritifs, il empêche le développement de carences qui sont la cause d’échec à moyen terme de la plupart des régimes. Faible en sucre, il entraîne également un régulation de l’insuline. Enfin, il n’y a pas de restriction calorique: si l’on a faim, on peut manger. La seule grosse difficulté (commune à tous les régimes) est la partie psychologique (comment résister à toutes ces sucreries qui m’entoure?).  Enfin, sur l’effet yo-yo, il me semble que l’ensemble de la sphère Paléo insiste sur le régime paléo comme mode de vie plutôt que comme un régime minceur de 2 mois avant la plage. Et sur une adaptation progressive au régime (suppression des aliments non paléo au fur et à mesure) plutôt qu’un régime très dur suivi d’une phase de stabilisation (comme sont fait les régimes Dukan par exemple).

On regrettera que le crossfit et le régime Paléo ne soient pas assez pris au sérieux dans ce reportage, et qu’il cherche à le faire passer comme un mode de vie de quelques hippies illuminés. Mais les choses avanceront, et ce genre de reportage fait connaître le régime et donne une visibilité au mouvement. C’est déjà une bonne chose.

Advertisements
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Reportage Paléo dans le magazine de la Santé

  1. Ping : La Revue du Net Paleo #19 | Paléo Lifestyle

  2. Ping : Régime Paléo: le plein de vitamines. | Paléo Lifestyle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s