l’Alpha de l’Omega 3: Partie 2.

Dans l’article précédent, nous avons vu ce qu’était un acide gras essentiel, c’est-à-dire un acide gras que notre corps ne peut synthétiser et qui doit obligatoirement être apporté par notre alimentation. Si nous n’en consommons pas, nous aurons une carence.

Parmis les acides gras essentiels, deux ont un rôle primordial dans le fonctionnement de l’organisme, les oméga 3 et les omégas 6. Il est donc primordial que notre alimentation apporte chacun d’eux. Par contre, s’il est primordial que notre alimentation apporte chacun d’eux, il est tout aussi primordial de les apporter dans les bonnes quantités. Et c’est  là où notre alimentation contemporaine occidentale n’est plus adaptée. Ce n’est pas tant les quantités d’oméga 3 et d’oméga 6 qu’il faut regarder que le ratio entre les deux. En effet, bien que les estimations soient très variables, les experts caractérisent notre alimentation contemporaine comme apportant 10 à 30 portions d’oméga 6, pour une ration d’oméga 3. Alors que l’alimentation ancestrale serait plus proche d’un ratio 1:1 (1 oméga 3 pour 1 oméga 6), et que les autorités s’accordent pour considérer qu’un ratio 4:1 est suffisant pour s’assurer d’une bonne santé.

Nous consommons donc, selon les différentes estimations, 4 à 30 fois trop d’oméga 6 par rapport aux omégas 3. De plus, une surconsommation d’oméga 6 nuit au métabolisme des omégas 3. La cause principale de ce déficit en oméga 3: la surconsommation d’aliments riches en oméga 6 au détriment de ceux riches en oméga 3. En particulier la consommation des céréales d’une part et des huiles végétales d’autre part, dans notre régime occidental, apporte des quantité énorme d’oméga 6 dans notre alimentation par rapport au régime ancestral. Mais le ratio est encore affaibli de manière indirecte. La chaîne alimentaire basé sur les céréales de l’industrie alimentaire (poisson d’élevage et viande élevée au grain plutôt qu’à l’herbe) produit de la viande et du poisson avec un ratio oméga 3/oméga 6 bien plus mauvais: si les animaux mangent mal, vous mangez mal.

Un meilleur équilibre alimentaire passe donc par un meilleur équilibre oméga 3/oméga 6. Comment y arrive-t-on? C’est ce que nous verrons dans le prochain article.

Advertisements
Cet article, publié dans Céréales, Lipides, Nutrition, omega 3, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour l’Alpha de l’Omega 3: Partie 2.

  1. Jayjay dit :

    vivement la 3eme partie 😉

  2. Ping : l’Alpha de l’Omega 3: Partie 3. | Paléo Lifestyle

  3. Ping : La Revue du Net Paleo #21 | Paléo Lifestyle

  4. Ping : Le Best of Paleo 2012 | Paléo Lifestyle

  5. Ping : [Back2Basics] Règle #1 – Manger des animaux. | Paléo Lifestyle

  6. Ping : l’Alpha de l’Omega 3: Partie 4. | Paléo Lifestyle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s