l’Alpha de l’Omega 3: Partie 3.

Dans l’article précédent, nous avons vu l’importance de l’équilibre entre oméga 6 et oméga 3. Cet équilibre est largement menacé par notre alimentation contemporaine accidentale  qui comporte 4 à 30 fois trop d’omégas 6 que d’oméga 3. Comment rétablir le ratio pour avoir une santé optimale? C’est simple: manger moins d’aliments riches en oméga 6, et plus d’aliments riches en omégas 3. Voici comment.

Comme beaucoup de choses, on a un principe de Pareto ou principe du 80/20. 80% des événements sont liés à seulement 20% des causes. Dans notre cas, on peut schématiquement considéré que 20% des aliments vont apporter 80% des omégas 6. Faire une coupe dans ces 20% va grandement améliorer votre ratio.

Première chose simple à faire, changer d’huile! Les apports entre omégas 3 et oméga 6 sont extrêmement variables d’une huile à l’autre. L’huile de Tournesol, pour parler de la plus répandue, apporte 126 fois plus d’oméga 6 que d’oméga 3. On est bien loin de l’équilibre. Remplacer cette huile par de l’huile de lin (pour les salades), de l’huile d’Olivre extra vierge et/ou de l’huile de Coco vous fera réaliser une coupe franche dans vos apports d’oméga 6.

Manger plus d’aliments riches en Oméga 3. La meilleure source d’oméga 3 alimentaire se trouvera dans les poissons gras (Saumon, Maquereau, Sardines, …) d’origine sauvage (et non d’élevage, qui eux, alimentés à base de céréales, auront une chair riche en oméga 6). On en trouvera également plus dans la viande de qualité, élevé à l’herbe plutôt qu’aux céréales, ainsi que dans les oeufs bios. Une fois encore, la qualité joue.

Eviter les aliments trop riches en oméga 6. Comme nous l’avons vu, c’est le ratio vis à vis des omégas 6 qui compte, plus que les quantités absolues d’oméga 3. En plus des céréales riches en Oméga 6, il faut aussi se méfier d’une surconsommation d’oléagineux  Certains d’entre eux (noix du Brésil ou Amandes par exemple) ont un très fort taux d’oméga 6. C’est pour cela que le régime Paléo les conseille en quantité raisonnable.

Publicités
Cet article, publié dans Céréales, Lipides, Nutrition, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour l’Alpha de l’Omega 3: Partie 3.

  1. Paléo-Fit dit :

    Cela rejoins mon ancien commentaire a propos des oméga 3 et 6 !
    C’est un bon article qui vas à l’essentiel tout en étant pratique, le bon ration est indispensable !
    A bientôt

  2. En effet, appliquer le principe de Paréto 80/20 comme quoi les 80% des résultats attendus sont apportés par les 20% des omégas qu’on mange semble une bonne option qu’on peut essayer. Il faudra donc bien savoir et maîtriser les catégories d’aliments qui apportent des omégas 3 pour atteindre les effets escomptés.

  3. Jérémy dit :

    Excellente série d’article ! Les idées reçues sur les acides gras, les oméga-3 ou 6 sont nombreuses et largement alimentées par les messages du gouvernement ou l’industrie pharmaceutique.

    Ce genre d’article sont des »must » ! Je dois te dire que c’est l’une des premières fois que j' »ever-note » des articles sur le blogging paléo ! Pour te dire à quel point je suis convaincu !

    Bonne continuation à toi !

  4. Ping : La Revue du Net Paleo #21 | Paléo Lifestyle

  5. Ping : Le Best of Paleo 2012 | Paléo Lifestyle

  6. Ping : [Back2Basics] Règle #1 – Manger des animaux. | Paléo Lifestyle

  7. Vivie dit :

    Bonjour,

    J’ai une petite question… La chair de noix de coco contient quelle type de graisse exactement ?
    Sa consommation est-elle adaptée pour la méthode Paléo ?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Julien dit :

      La noix de coco est un aliment très particulier dans le monde végétale puisque sa chaire (et l’huile qui en est tirée) contient en grande majorité des Acides Gras Saturés (la famille d’acide gras que l’on retrouve dans les graisses animales). La noix de coco ne contient pas, par contre , d’oméga 3. L’acide gras saturé le plus présent dans la noix de coco est l’acide laurique (qui est aussi présent dans le lait maternel) et qui aurait la particularité de protéger des maladies cardio vasculaires. La noix de coco a donc toute sa place dans un régime paléo, et est recommandé à la fois par Mark Sisson, mais aussi par Cordain (dans la seconde édition de son livre).

  8. Ping : Le courrier des lecteurs: noix, fromage et perte de poids. | Paléo Lifestyle

  9. Ping : Le Bio: optimiser ses choix et son budget (1/2). | Paléo Lifestyle

  10. Ping : l’Alpha de l’Omega 3: Partie 4. | Paléo Lifestyle

  11. Ping : Paleo Pratique: Préparer de plus grandes quantités. | Paléo Lifestyle

  12. Ping : Les compléments alimentaires Paléo | Paléo Lifestyle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s