Alcool et paléo?

alcool

Est-ce qu’on peut boire de l’alcool dans le cadre du régime paléo?”
Est-ce que certains alcools sont mieux que d’autres? (et combien puis-je en boire?)” … Ce sont des questions que l’on me pose vraiment souvent au cours des séances de coaching.

Et pour cause: l’alcool fait partie intégrante de notre vie sociale (comme la nourriture, mais il comporte en plus un caractère de célébration, dont il est parfois difficile de s’exclure).
Il n’est déjà pas si simple de faire une croix sur certains aliments: alors, doit-on se priver totalement d’alcool pour suivre la paléo?

A mon sens, l’alcool, avec modération, peut faire partie du régime paléo.

L’alcool n’est pas métabolisé comme un glucide: en lui-même il ne provoque pas de pic de glycémie (en fait, il peut même avoir l’effet inverse). Contrairement au sucre, dans le foie, l’alcool n’est pas stocké sous forme de glycogène, mais il devient une source active d’énergie.

Tant qu’on ne cherche pas à perdre du poids, on peut tout à fait boire un verre de temps en temps (tout est question de choix dans les types de boissons alcoolisées!). En revanche, quand on veut maigrir, il faut mieux éviter complètement l’alcool (il vaut mieux ne pas en boire si vous cherchez à brûler des graisses, car il représente tout de même une forte valeur calorique à éliminer).

QUELS ALCOOLS CHOISIR?

Tous les alcools ne sont pas égaux sur le plan nutritionnel. Même s’ils contiennent tous des molécules d’alcool, certains contiennent, en plus, des nutriments qui permettent au corps de mieux les assimiler et de mieux les tolérer. De plus, certaines boissons alcoolisées sont plus sucrées que d’autres, ce qui les rend encore moins recommandables dans le cadre du régime paléo.

Comment choisir? Comment faire la part des choses? Voici un petit guide simple des alcools, en allant du meilleur choix, au pire!

1) La tête d’affiche: le vin rouge!

D’abord, comme on l’entend souvent, le vin rouge contient des tanins. Les tanins sont des polyphénols qui possèdent un très fort pouvoir antioxydant.
Autre point positif du vin rouge: le resveratrol, un autre super antioxydant connu pour, entre autre, lutter contre le cancer et réduire les signes du vieillissement.

Tous les vins rouges (autre que le porto), contiennent des taux élevés d’antioxydants, et très peu de glucides (autour de 3 à 5g). Cependant, il existe des différences à l’intérieur même de cette catégorie. On a remarqué que les vins rouges bio contenaient des taux plus élevés d’antioxydants et de polyphénols que les autres vins. De même, un vin de table lambda présente un plus faible pouvoir antioxydant qu’un AOC.
Conclusion: si vous buvez, choisissez la qualité!

2) D’autres options possibles (mais un peu moins bien)

Certaines eaux de vie/digestifs: Whisky, Brandy, Scotch, Cognac

Quoi rêver de mieux qu’un alcool avec ZÉRO glucides?
→ Un alcool à zéro en glucides, et avec un peu d’antioxydants!  (Plusieurs études ont découvert d’impressionnantes propriétés antioxydantes dans le bourbon, l’armagnac et le cognac).

En fait, le whisky contient même plus d’acide ellagique (un polyphénol antioxydant) que le vin rouge. Le fait de faire vieillir l’alcool dans le bois confère à l’alcool certains bienfaits : des taux élevés de phénols et haute concentration en furane.
Le rhum ambré, ou la téquilla (à l’agave) sont également des options intéressantes.

 

Le vin blanc

Les vins rouges contiennent en moyenne 5 à 10 fois plus de phénols que les vins blancs. Et pour le resveratrol, le vin blanc n’en contient pas du tout. Mais l’apport du vin blanc n’est pas nul: vous aurez quand même un apport en antioxydants, pour environs 3 à 5g de glucides.

3) Les moins bonnes options

Les autres eaux de vie: vodka, rhum blanc, gin
Ces alcools là non plus (comme les eaux de vie que j’ai mentionnées plus haut, dans la catégorie 2) ne contiennent pas de glucides. Mais ils ne présentent aucun bénéfice antioxydant. En plus, on les boit rarement purs, mais souvent accompagnés d’un jus de fruit, un sirop, un soda…

Le cidre brut
Le cidre brut augmente fortement l’activité antioxydante.  Par contre, il faut compter en moyenne 15g de glucides par verre (autant qu’un fruit, mais les nutriments, pouvoir satiétant et autres vitamines en moins!).

La bière
La bière présente elle aussi un intérêt sur le plan des antioxydants, mais à 10-15g de glucides le verre, il y a des choix plus judicieux! Même si cela dépend fortement des bières, celle-ci peuvent contenir du gluten résiduel qui peut être néfaste à ceux qui y sont le plus sensible (la majorité du gluten est détruit par la fermentation). Pas de bière si vous êtes allergiques au gluten.

Les bières crémeuses, stout, très fortes
Ce sont les bières à éviter. Pour les amateurs, ça va être difficile de faire l’impasse, mais pensez bien qu’elles présentent entre 15 et 25g de glucides! C’est beaucoup trop!

A bannir à tout prix: les cocktails bourrés de sucre!

Évitez à tout prix: les limonades alcoolisées  panachés, smirnoff ice, tous les cocktails à base de liqueurs sucrées: liqueur de banane (pissang ambon), de litchi, de pêche, de pomme, amaretto, grand marnier, irish coffee, kahlua, frangelico, etc. Toutes ces boissons-là contiennent AU MINIMUM 15g , et jusqu’à 40g de sucre ajouté.

40g de sucre, c’est ce que vous apporte 80g de chocolat au lait!! Personnellement, quitte à consommer autant de sucre, je préfère manger de mon chocolat préféré plutôt que boire un cocktail au goût douteux (mais la décision reste propre à chacun!).

Enfin, aussi “paleolitiquement correct” que soit un alcool, il ne s’agit pas d’une invitation à en boire tous les jours! Et encore une fois, si vous cherchez à perdre du poids, je vous conseille plutôt de ne pas en boire DU TOUT.

Pour les autres, le vin rouge, et plus occasionnellement les boissons contenant peu de glucides peuvent raisonnablement faire partie de votre alimentation. En définitive, tout est question de faire un choix intelligent parmi les nombreuses options, puis d’être à l’écoute des réactions de votre corps!

johanne Cammarata Coach Paléo

Johanne Cammarata est Coach Paleo à Lyon
.  Elle offre également ses services de conseils pour suivre le régime Paléo via un coaching à distance. Elle nous fait ses retours d’expérience et distille ses conseils pratiques sur notre site.
Publicités
Cet article, publié dans Nutrition, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Alcool et paléo?

  1. Sylvain dit :

    Tiens, Jeanne Calment buvait son verre de porto, une fois par semaine. Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est ça qui l’a amené à dépasser les 120 ans, mais ça ne l’a pas empêché en tout cas.

  2. Frank dit :

    Le vin Français est trop sulfité ;la récolte mécanique du raisin n arrange rien a l histoire..(phénomène d oxydation des moûts)
    La viticulture utilise un nombre énorme de pesticides plus ou moins nocif qui se retrouvent dans la bouteille de vins
    Les vertus médecin ales du vin ne sont pas prouvé
    Contrairement a certaines plantes … Sic

    Le vin bio est un. Argument attrappe touriste(c est très vendeur
    Une sorte de cabre d or ou de d’ahut insaisissable car bien souvent les parcelles classée bio sont entourées de parcelles classées non biologique

    Si vous voulez une boisson saine pour un regime paleo
    Pensez tout simplement a l eau de source
    Amicalement
    Frank

  3. johannecpaleo dit :

    Merci Frank pour ton avis et pour ces informations.

    Evidemment que l’eau c’est mieux. Je suis d’accord avec toi. Et évidemment que c’est davantage en accord avec le mode de vie paléo.
    Mais l’idée de l’article, c’est de répondre à une demande précise, de la part de personne qui se lancent dans la paléo, qui commencent à adapter ce mode de vie à leur mode de vie actuel. Pour certaines personnes, le changement radical est trop extrême. Et pour d’autres, tenir sur le long terme implique aussi de faire des compromis pour que les changements mis en place ne les coupent pas de leur vie sociale, familiale, ou tout simplement de certains plaisirs.

    A mon sens, certains changements sont à effectuer radicalement: supprimer les céréales et le sucre par exemple. Sur d’autres thème, comme, une consommation très ponctuelle d’alcool, il peut être intéressant de réfléchir aux options possibles. Réfléchir à ce qui est le plus intéressant (ou le moins pire) à l’intérieur de la catégorie des boissons alcoolisées. (puisqu’il ne s’agit pas de quelque chose de chronique dans l’alimentation).

    Mon objectif, c’est de trouver un moyen terme pour tous ceux qui n’auront pas l’envie (ou la rigueur) de faire aussi parfait, ou tout simplement ceux qui de temps en temps, voudront boire un peu d’alcool avec des amis, en essayant de faire le choix le plus adapté possible.

  4. johannecpaleo dit :

    Merci pour ton avis en tout cas (et si tu arrives à boire toujours de l’eau à la place de l’alcool, bravo à toi, c’est une belle performance!)

  5. Ping : La Revue du Net Paleo #26 | Paléo Lifestyle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s