Challenge paléo #16

dominofood02

Bonjour à tous!
J’espère que la semaine a bien commencé pour vous, et que vous êtes plein d’énergie pour continuer sur cette 3ème semaine! Le défi d’aujourd’hui est un peu différent: pas nouvel aliment, pas de nouvel entrainement: mais un peu d’introspection!

Défi du jour: Trouver votre domino food !
Nous avons tous un aliment (ou même plusieurs) qu’il nous est difficile de consommer en petite quantité.
Par expérience, j’ai remarqué que pour beaucoup de gens, les noix ou le chocolat sont assez fréquemment ce type d’aliment qu’on appelle « domino food« , à savoir qu’on commence par en manger un ou deux, puis une poignée, puis on a du mal à s’arrêter, et on finit par manger au delà de sa faim, au delà de ses besoins, jusqu’à la fin du paquet! Si vous voulez plus de détail sur le sujet, n’hésitez pas à lire ou relire l’article de Julien sur les Domino Food!

Dans ce cas là, même s’il s’agit d’un aliment paléo, c’est toujours de l’énergie en trop, de l’énergie que votre corps n’utilisera probablement pas, et que, par conséquent, il devra stocker…

Personnellement, le noix ne constitue pas pour moi un domino food, je m’arrête assez facilement, quand je n’ai plus faim. Par contre, un mélange de noix contenant des raisins secs par exemple, produira chez moi l’effet domino (sûrement à cause du sucre du fruit).

Et vous? Avez-vous déjà remarqué que vous aviez du mal à vous arrêter avec certaines familles d’aliments? ou un aliment en particulier?

MES MENUS:
MATIN: Endives, 2 oeufs, 4 tranches de bacon, on ne change pas une équipe qui marche
MIDI: Saumon fumé, têtes d’asperges et poelée de courgettes
SOIR: il faut que je fasse les courses! 

Le classement:
Vince2307 confirme son avance avec 9 points
– Dorothée et Louna sont derrière avec 7 points
– Puis vient Saso avec 4 points
– Rien n’a bougé pour les autres

johanne Cammarata Coach Paléo

Johanne Cammarata est Coach Paleo à Lyon
.  Elle offre également ses services de conseils pour suivre le régime Paléo via un coaching à distance. Elle nous fait ses retours d’expérience et distille ses conseils pratiques sur notre site.
Advertisements
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

27 commentaires pour Challenge paléo #16

  1. Stéphane dit :

    Salut à tous,

    Pour moi, c’est clairement les amendes et les noisettes… Le soir, j’ai souvent la fringale, même après le repas. Je me rabats donc sur les oléagineux… 😦

  2. Dorothée dit :

    Avant le paléo, pour moi c’était les pistaches grillées salées et le chocolat… Maintenant je dirais les noix du Brésil et de macadamia.

  3. Louna dit :

    avant le paléo du pain et du beurre, maintenant les amandes.

  4. johannecpaleo dit :

    Effectivement, comme se sont des aliments très denses d’un point de vue nutritif, mais qui se grignotent facilement, on ne sent pas tout de suite qu’on a mangé plus qu’à sa faim. Il est assez fréquent qu’on s’en rendent compte plus tard, alors qu’on a de loin dépasser son point de satiété, et du coup on se sent un peu nauséeux, ou juste on sent qu’on a trop mangé. Je pense que ça tient beaucoup au format quand même. A la facilité de les manger. (S’il fallait les cuire ou les cuisiner à chaque fois, ce serait une autre histoire…)

  5. Julien dit :

    Une astuce pour les noix, noisiettes et les amandes: les acheter entières: pour en manger une, il faut passer par l’opération casse noix et le rythme de consommation est moins élevé.
    Attention aussi à ne pas vous restreindre si vous avez vraiment faim (après une séance de sport par exemple).

    • saso dit :

      Effectivement c’est plus facile de limiter ainsi sa quantité (c’est plus gros et faut casser la coque), j’arrive à faire 2 noix le matin au petit dèj et 2 au goûter l’aprèm
      sinon avant (2012) c’était les chips, snacks apéritifs et … bières ou apéro à l’excès!
      j’ai goûté la purée d’amandes le week end dernier, miaaamm, je vais essayé d’en faire une maison et j’ai bien peur que ça devienne le domino aliment … à suivre!

    • Dorothée dit :

      C’est ce que je fais avec les noix et noisettes et c’est vrai, ça marche bien, au bout de 5, 6 je lâche le casse noix, mais pour les noix du Brésil et Macadamia c’est une autre histoire, on ne les trouve que sans leur coque…

  6. Anthony dit :

    Tout à fait d’accord pour le duo amandes/raisins secs 🙂 autant seul, ni l’un ni l’autre ne me ferait craquer (au point de ne presque pas manger l’un si je n’ai plus de stock de l’autre), mais alors les deux ensembles… gros danger ^^
    Mon autre très gros domino-food, complétement non paléo cette fois c’est… les M&M’s ! Les bonbons et autres sucreries me font très rarement craqué, mais alors les M&M’s… Au point d’avoir du mal à ne pas en acheter si j’ai le malheur d’en voir ou d’y penser en faisant les courses. Et une fois acheté, que ce soit un sachet de 300 ou 500g, il y passe en très peu de temps (respectivement 1 et 2 soirées). J’ai tout essayé : ne m’autoriser qu’une poignée par soir => complétement inefficace, en manger jusqu’à en avoir la nausée pour m’en dégouter => au bout de 2 jours c’est oublié !
    Le jour où j’arriverai à passer outre, ça sera un très grand pas 🙂

    • johannecpaleo dit :

      Au final, pour les aliments à fort effet domino, le moins difficile (je dis bien le moins difficile) reste encore de ne pas les acheter…

    • johannecpaleo dit :

      En définitive, ce qui a le mieux marché pour moi, c’est d’acheter plein de petites boîtes dont la contenance, pour les noix, était à peu près de 50g. Le jour où j’achète mon paquet de mix noix/raisins, j’en remplis toutes mes boites, et puis après je les range dans un placard (pas trop accessible). Et ensuite le matin quand je pars, je mets une ou deux boîtes dans mon sac pour la journée, comme ça quand c’est fini, c’est fini.
      Et je n’en mange pas le soir.

  7. julianne6 dit :

    Avant c’était toutes les cochonneries sucrées (biscuits, bonbon, chocolat,…) et maintenant… Ben j’en ai pas vraiment trouvé… Peut-être les noix de cajou mais j’arrive à m’arrêter assez vite…

  8. vince2307 dit :

    Pour ma part ce sont les galettes de riz soufflé ou de maïs. Je ne pense pas que ce soit paléo (vous confirmez?) mais j’ai l’impression que c’est un moindre mal! 🙂

    • johannecpaleo dit :

      effectivement, ce n’est pas paléo (du tout). On a l’impression que c’est « un moindre mal » (moi aussi j’avais cette impression), mais finalement c’est presque pire car la céréale est pour le coup très cuite, du coup, elle se transforme super vite en sucre dans le sang. Il me semble que l’indice glycémique est du coup super élevé. Mais bon, quitte à faire un écart, autant manger ce qui te fait le plus plaisir, no matter what!

      • vince2307 dit :

        ouch!! grosse claque! ok bon… alors à votre avis qu’est ce qui pourrait remplacer cet aliment? A la base c’était pour ne plus manger de pain… il est vrai qu’avoir un « support » alimentaire consistant est important pour les repas. Du coup si l’on a pas droit à tout ce qui est biscotte, pain, viennoiseries, galettes de riz ou maïs, par quoi est-ce qu’on peut remplacer tout ça? Y-a-t’il du « pain » paléo?

      • vince2307 dit :

        Merci Anthony! je ne connais pas. C’est paléo le sarrasin? j’avoue être un peu perdu parmi les céréales paléo et les autres… :-/

      • Anthony dit :

        Paléo je ne pense pas, vu qu’il s’agit de production céréalière. Néanmoins, c’est bien meilleur pour la santé que du blé ou maïs 😉

      • johannecpaleo dit :

        Non tu as raison, le sarrasin n’est pas paléo non plus, car c’est en effet une céréale. Il est souvent cité comme une céréale « santé », parce que son indice glycémique est moins élevée, mais ça reste une céréale quand même. Le pain des fleurs, je vois exactement ce que c’est, ça ressemble à une craquotte et c’est assez léger, donc on a l’impression que c’est « mieux » (un peu comme pour les galettes de riz), mais même remarque, c’est une céréale et céréale pas mal cuite. Et un produit essentiellement glucidique. verdict: Not Paleo!

      • Julien dit :

        Je rejoins complètement Johanne sur ce point: je suis toujours assez dubitatif sur les « Paléo Substitutes »: pain paléo, donuts au chocolat paléo, nutella paléo, bien que j’aie déjà donné quelques recettes de ce type. En fait, je l’ai vois plus comme un moyen de se faire plaisir de temps en temps sans avoir trop de problèmes de digestion que des aliments à consommer sur une base quotidienne.

        Je suis bien conscient que le pain (et encore plus pour un Français, dont la baguette est l’emblème national) est de loin l’aliment le plus difficile à abandonner, car d’une part, on ne trouve pas, à ma connaissance, de vrai substitut décent, et d’autre part, il est tellement pratique (tartines, sandwich) que s’en passer entraîne des complications pratiques.

      • Julien dit :

        En général, ce que je dis au gens, c’est que si vous vous posez la question de savoir si c’est Paléo ou pas, c’est que ce n’est pas paléo ;-).

      • Julien dit :

        Sinon, il y a un truc qui marche quasiment à tous les coups: si vous pouvez le manger CRU (essayer de manger du blé cru), que l’aliment n’est pas dans un emballage et qu’il n’est pas reconnu comme toxique (on évitera l’amanite phaloïde par exemple), alors il est paléo.

      • Julien dit :

        C’est facile: il n’y a pas de céréales paléo 😉

      • johannecpaleo dit :

        Remplacer le pain, les biscottes, les galettes, c’est un casse-tête, car reproduire le goût est quasiment infaisable. Tous les sites paléo cherchent et cherchent encore des recettes de « pain paleo » avec des aliments de substitution. Les recettes donnent parfois des résultats sympa mais rien qui ait véritablement le GOUT du pain.
        Je crois que l’enjeu de la paléo est moins de remplacer que d’apprendre à faire sans. (et ça c’est VRAIMENT difficile, car le pain, c’est bon au goût, et c’est un aliment « facile » à consommer. Et qu’on développe facilement une addiction à ce genre d’aliment).

  9. Flechsig dit :

    pour ce qui est du sarrasin se n’est pas une céréale, c’est une plante à fleurs annuelle de la famille des Polygonacées et elle à un taux glycémique moyen de 40

  10. Julien dit :

    Totu a fait, le sarrasin n’est pas, botaniquement parlant une céréale. Il est à peu près sûr par contre qu’il n’était pas consommé au paléolithique (ce qui ne signifie pas fondamentalement qu’il ne faut pas le consommer).
    A part l’indice glycémique que certains pourraient trouver trop haut, il n’y a pas vraiment de raison de s’interdire de manger du sarrasin à ma connaissance, cependant, de mon point de vue, je ne vosi pas vraiment de raison d’en consommer. Pourquoi donner de la préférence dans son assiète au sarrasin lorsque l’on a à sa disposition des aliments bien plus nutritifs et bien plus goûteux?

    • Flechsig dit :

      je te rejoint, quand tu dit qu’il n’était pas consommer au paléolithique.
      cependant, il est trés nutritif, riche en protéine, des sels minéraux surtout en cuivre et magnésium.
      Mais pour quoi sans priver, si une personne ne peut pas supprimer le pain, pourquoi pas et en faire un au levain.
      Je dit cela pour ceux qui font des trek et qu’il recherche la légèreté pour le sacs à dos avec plein d’autre chose donc oui au sarrasin enfin pour moi non?
      ou alors que le me donne des idées comment manger lors de trekking ou simple rando.
      pour ce dernier c’est plus simple ont peut emmener du frais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s