Le top 6 des dangers du Régime Paléo

notpaleo02
Au fur et à mesure des rencontres, discussions, lectures, certains dangers supposés du régime Paléo reviennent régulièrement. Voici le Top 6:

  1. Trop gras et trop de cholesterol. C’est l’un des problèmes qui revient souvent. Le régime paléolithique est plus riche en lipide que les recommendations officielles, héritées des années 70, où la chasse au gras était le mot d’ordre. Le régime paléo est riche en gras, mais pas n’importe lequel. Il favorise les acides gras dont notre organisme a besoin et il exclut totalement les acides gras hydrogénés et trans. Quant au cholesterol, la question est assez complexe. Il n’y a, aujourd’hui pas de preuve formelle du lien entre le niveau de cholesterol de l’alimentation et le risque de maladie cardio-vasculaire. Et rien ne vous empêche de favoriser les viandes maigre et de limiter les oeufs, comme le suggérait Cordain dans sa première édition du Paleo Diet.
  2. Le régime Paléo est trop riche en protéines et risque d’abimer vos reins. Le régime Paléo est souvent considéré comme un régime hyper-protéiné. Cependant, contrairement aux régimes protéinés, type Dukan, le régime paléolithique apporte suffisamment de glucide pour ne pas provoquer de façon continue cet état de cétose qui serait dangereux pour les reins. Une erreur fréquente des personnes qui se lancent dans le régime paléo est de la transformer en un régime low-carb, en faisant la chasse aux sucres et en ne consommant pas assez de légumes et de fruits.
  3. Manque de fibre. On associe dans l’imaginaire collectif les fibres aux céréales, mais les légumes sont bien plus riches en fibre. Une personne suivant un régime Paléo aura des apports en fibre bien supérieur à une personne ayant un régime traditionnel.
  4. Trop difficile à suivre. Hum, des gens mangent Paléo depuis plusieurs années, l’homme a mangé ainsi pendant des millions d’années. C’est même souvent ce qui étonne le plus les gens dont j’ai suivi la conversion: passer au régime Paléo est beaucoup plus facile qu’il n’y paraît, du fait de l’absence de carence et de restriction calorique. Si vous êtes un athlète, il faudra l’adapter à vos besoins caloriques.
  5. Pas assez de Calcium à cause de l’absence de produits laitiers. L’industrie laitière s’est fait maître pour faire passer l’idée que le calcium n’est présent que dans le lait (alors que certaines eaux minérales contiennent plus de calcium que le lait) et qu’une haute teneur en calcium prévient l’ostéoporose.  Pourtant on peut émettre de très fort doute sur le lien direct entre calcium alimentaire et solidité des os: la population japonaise, qui pourtant ne consomme pas de produits laitiers, recense peu de cas d’ostéoporose (voir les travaux de Thierry Souccar). Le régime Paléo n’est pas sans calcium, les poissons et légumes apportent des doses de calcium aussi respectables que les produits laitiers.
  6. Manque de vitamine D. Oui nous manquons de Vitamine D. Mais cela est dû principalement au manque de soleil de nos vies de bureau qu’à l’absence de vitamine D dans notre alimentation. Il est important de s’exposer au soleil régulièrement afin d’activer la synthèse de cette vitamine indispensable et si ce n’est pas possible, prendre un supplément en vitamine D.
Publicités
Cet article, publié dans Paléo pratique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Le top 6 des dangers du Régime Paléo

  1. Ping : La Revue du Net Paleo #32 | Paléo Lifestyle

  2. Julie dit :

    Bonjour ,
    le fait de commencer par mon petit déjeuner (paléo) aux alentours de 13-14h (avec du gras) , de m’entraîner vers 18h et diner vers 21H pose-t-il un problème?
    Merci d’avance de ta réponse
    Bien à toi
    Julie

    • Julien dit :

      Bonjour Julie,

      Si vous vous sentez bien ainsi, si vous ne sentez pas de manque d’énergie dans la matinée, cela ne pose pas de problème. Il n’y a aucune obligation logique du point de vue du métabolisme de manger 3 fois par jours. Attention cependant dans ces cas là à manger assez (cela rejoint ce que l’on avait écrit sur l’intermittent fasting: sauter les repas oui mais pas sauter leur contenu). Pensez aussi à prendre de quoi récupérer après l’entraînement.

  3. Ingrid dit :

    Est ce que le vin rouge est à bannir complètement?

  4. lopez antoine dit :

    Peut-on manger paléo et végétalien (aucune viande ni poisson), sans aucune cuisson ?

  5. Axel dit :

    Bonsoir,

    Je rebondis là-dessus, parce qu’il y a quelque chose que je ne comprends pas au point 2. : « Cependant, contrairement aux régimes protéinés, type Dukan, le régime paléolithique apporte suffisamment de glucide pour ne pas provoquer de façon continue cet état de cétose qui serait dangereux pour les reins. »
    Je croyais que la cétose était un état continu, déclenché au bout de quelque jours d’alimentation pauvre en glucides, ce n’est pas le cas ? Une question complémentaire : au bout de combien de temps / à quelles conditions sort-on de l’état de cétose ?

    Merci ! (et un merci général pour tous ces articles très éclairants).

    • Julien dit :

      En fait, la cétose a lieu lorsque l’on consomme entre 0 et 50g de sucre par jour (c’est variable selon les gens). La cétose n’est pas un mal en soit, c’est un mécanisme naturel créer pour palier les périodes de manque de sucre. Je ne pense pas que ce soit une mauvaise chose de se retrouver en cétose de temps en temps, par contre, être de façon continue en cétose induit que l’on mange forcément peu de légumes (50g sont atteint très vite), ce qui signifie peu de vitamines, de fibres, etc et des carences à terme.
      Le régime paléo vise plutôt la partie entre 50 et 150 grammes de sucre par jour (à moduler bien sûr selon l’activité physique), avec une cétose éventuelle lors de période de jeûne par exemple. Je pense que je vais préparer un article sur le sujet, cela pourrait intéresser pas mal de lecteurs.

      • Axel dit :

        D’accord, je comprends mieux. Donc en somme la perte de masse grasse en régime paléo a pour cause principalement la suppression des pics d’insuline et les jeûnes éventuels (cétose, hormones de croissance, etc) – est-ce qu’il y a aussi un autre facteur ? J’avais cru comprendre que ça reposait aussi sur une plus grande / meilleure utilisation des graisses par le corps ?
        Un article qui parlerait de la cétose & cie serait super en effet 🙂

  6. Ping : [Healthy] Régime Paléo – Késako ? | PopLife

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s