J’ai découvert… le chou rave!

Chourave

Soyons honnête, quand j’ai vu Emilie à la caisse du magasin bio acheter une espèce de boule verte lisse, avec des tiges et des feuilles, et insister sur le fait que c’était délicieux,
j’ai bien rigolé.

chourave

Oui, parce que le chou rave, ça a beau être un légume, plein de vitamines, plein de nutriments, et tout ce qu’il y a de plus paléo, vraiment, ça ressemblait à quelque chose que je n’aurais pas envie de manger (et un peu comme tous les choux, ça ne sentait pas très bon).

Mais comme Emilie insistait, et puis aussi parce que c’est ça le « modern foraging », j’ai décidé d’essayer.

J’ai coupé le « cul » du chou et les grandes tiges, puis j’ai épluché le reste de la boule avec un économe (la peau n’est pas si dure qu’il y paraît).

Première surprise: la chair est dure mais un peu juteuse. C’est quasiment la texture d’une pomme à l’intérieur!

J’ai coupé mon chou en cubes, et pour bien me rendre compte du goût, je l’ai croqué comme ça, sans aucun assaisonement. J’ai été  super surprise: c’est frais, juteux, rafraichissant. ça n’a pas un goût de chou très prononcé: le goût est assez neutre, un tout petit peu acidulé. Rien que comme ça, nature, j’ai beaucoup aimé.

Finalement je l’ai mangé en salade avec un peu d’huile de macadamia, du vinaigre balsamique, du gomasio (= sésame au sel), du poulet froid et des morceaux de pomme. Le mélange pomme/chou rave est vraiment super car le sucré/salé est très équilibré. Le sésame est parfait aussi dans le mélange, ça donne un côté asiatique à la salade. TOP.

Vraiment ne vous laissez pas rebuter (comme moi!) par l’aspect du chou rave: c’est vraiment délicieux dans les salades, c’est prêt en 2 minutes, et ça change des éternelles tomates!

johanne Cammarata Coach Paléo

Johanne Cammarata est Coach Paleo à Lyon
.  Elle offre également ses services de conseils pour suivre le régime Paléo via un coaching à distance. Elle nous fait ses retours d’expérience et distille ses conseils pratiques sur notre
Advertisements
Cet article, publié dans Légumes, Recette, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour J’ai découvert… le chou rave!

  1. emi dit :

    je l’utilise rapé à la place de la papaye dans la recette de la salade de papaye verte thailandaise. Délicieux.

  2. Dorothée dit :

    Merci pour la recette. Je n’ai jamais osé en acheter. Maintenant je n’hésiterai plus.
    Sais-tu si les feuilles sont comestibles ?

    • Magda dit :

      Dorothée : non les feuilles ne sont pas comestibles. On ne consomme que la chair.
      Je suis très surprise qu’en France le pays des légumes, on consomme si peu de chou rave et de navet !

  3. Magda dit :

    J’ajouterai que ce légume est très proche du navet ! Il se mange tel quel surtout au printemps, avant qu’il ne devient « boisu » et peut avoir soit une couleur verte, soit violette foncée.

    Une fois plus mûr, il peut être consommé à la vapeur, mais toujours coupé en petites cubes.

  4. Dorothée dit :

    Hier j’ai testé le radis « glaçon ». Très bon. Goût de radis un peu plus relevé que le classique.
    Et le chou rave, en effet, assez bon cru en salade, mais qui reste un peu fade pour moi…

  5. Ping : La Revue du Net Paleo #36 | Paléo Lifestyle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s