Les aliments-réconfort (2/2)

confort

Dans un précédent article, nous avons parlé des aliments-réconfort, ces aliments qui font ressurgir en nous des sentiments et des états de bien-être, ces aliments auxquels nous avons parfois recours lorsque nous n’allons pas bien.

Le problème, c’est que ces aliments en question sont rarement paléo: et l’enjeu de leur intégration dans votre alimentation sera, in fine, la réussite (ou non) de votre équilibre, de votre forme, de votre santé, et éventuellement de votre perte de poids.

Alors comment faire pour intégrer ces aliments-doudou dans notre vie sans pour autant compromettre santé et amincissement? Voici quelques solutions que je vous soumets à titre de suggestion (et j’espère qu’elle vous en inspireront d’autres!)

LE PRINCIPE DU 80/20
Julien a récemment publié ici un article sur le principe du 80/20 dans la réussite de nos objectifs et actions. Ici c’est une application légèrement différente de ce principe. On considère simplement que manger paleo 80% du temps, et cheater ou légèrement dévier les 20% restant est acceptable et même suffisant pour mincir ou être en bonne santé.

Si la consommation de votre aliment réconfort reste assez ponctuelle, elle peut s’intégrer à ces 20% « d’écart », et vous n’avez donc pas à vous inquiéter pour ça.

LE RÉCONFORT 2.0
Si vous ne pouvez pas vous passer de votre aliment-réconfort au quotidien, alors vous allez devoir vous adapter et vous créer une version paleo-friendly de votre aliment-doudou.

Nous savons bien que la version originale (la « vraie » version) de notre aliment restera toujours la meilleure, mais nous savons aussi que cette vraie version ne vaut pas toujours la peine de faire un écart (et d’en subir les conséquences: mauvaise digestion, mal au ventre, reprise de poids, etc).

Il existe beaucoup de recette de substitution pour les aliments6réconfort les plus courants, comme les pancakes, les cookies, les crakers, la pizza, les frites, les chips, le chocolat… C’est l’occasion ou jamais de les utiliser!

LE NOUVEAU CHOUCHOU  

Et si je vous disais que vous n’avez peut-être pas encore trouvé votre véritable aliment-réconfort?
Personnellement, bon nombre des aliments que je préfère aujourd’hui (la purée de noisette, le chocolat à 90% de cacao, le lonzo, le tartare d’algue – oui, le tartare d’algue!) sont des choses que je n’aurais jamais pensé manger un jour! Les possibles sont infinis et on n’a jamais fini d’apprendre à aimer de nouvelles choses. Soyez curieux et goûtez ce que vous ne connaissez pas! Avec un peu de chance, vous tomberez sur un aliment qui cadre beaucoup mieux avec vos nouveaux choix de vie et d’alimentation.

LES NOUVEAUX ANCRAGES

Si nous acceptons l’idée que le réconfort ne vient pas unique de l’aliment, mais surtout de l’association (appelée ancrage), nous pouvons facilement nous fabriquer de nouveaux aliments-doudou en créant de nouveaux ancrages.

Nous pouvons mettre en place de nouvelles associations pour nous permettre de retrouver des sentiments de bien-être, de réconfort, de plaisir. Tout ce que vous avez à faire, c’est trouver une bonne idée, une bonne recette, et les répéter plusieurs fois.

[Par exemple: il y a quelques semaines, j’ai passé une excellente soirée chez des amis qui m’avaient fait à manger de la viande hâchée avec des poivrons, de l’oignon rouge, et beaucoup d’épices spéciales chili. Le souvenir m’a marqué car cela faisait un moment que je n’avais pas vu ces amis, que nous passions une soirée au top, et que le plat me plaisait. Depuis, certains soirs si je me sens un peu seule ou triste, je décide de faire le plat spécial, et je mets BEAUCOUP d’épices spécial chili (car plus j’en mets, plus le sentiment de bien-être revient).]

L’EXPÉRIENCE DU BIEN-ETRE

Dans un dîner en famille ou entre amis, il n’y a pas que la nourriture qui vous fait passer une bonne soirée. Et même si on ne s’enfile plus un couscous géant à 4, on peut quand même passer une soirée à discuter et à rire autour d’un plat paléo ou d’une tablette de chocolat noir. Faites l’expérience, et vous serez surpris de voir à quel point le plaisir de la soirée vient d’avantage de l’atmosphère, des gens présent, ou simplement du rituel du repas partagé!

Car n’oublions pas que dans « aliment-réconfort », il y a RÉCONFORT. C’est le réconfort, le bien-être, le plaisir que nous venons chercher, à la base. Il n’y a pas de mal à se faire plaisir de temps en temps avec un aliment, mais à mon sens, la vie en général est une plus grande source de plaisir, de joie et de bien-être que la nourriture…

LA LISTE DU PLAISIR

Prêtez-vous à l’exercice suivant (faites-le sans culpabilité, sans gêne, pudeur ou condescendance).

Ecrivez sur un papier (un beau papier, un carnet, ou sur votre pc), 100 choses (oui, 100 au MINIMUM) qui vous apporte du bien-être, du plaisir, du réconfort. Mettez tout sur papier, en pagaille: marcher pied-nus dans l’herbe, vous faire masser le cuir chevelu, jouer de la guitare, prendre un bain de pieds, etc…

Et maintenant que vous avez votre liste de prête. Vous pourrez l’utiliser quand vous en ressentirez le besoin (peut-être, à la place de la nourriture), ou juste parce que vous aurez envie de l’utiliser!

N’hésitez pas à partager vos idées, vos ancrages, vos propres solutions, si vous le souhaitez!

johanne Cammarata Coach Paléo

Johanne Cammarata est Coach Paleo à Lyon
.  Elle offre également ses services de conseils pour suivre le régime Paléo via un coaching à distance. Elle nous fait ses retours d’expérience et distille ses conseils pratiques sur notre
Publicités
Cet article, publié dans Paléo pratique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Les aliments-réconfort (2/2)

  1. Yanguse dit :

    super cet article!
    faut que je goûte le tartare d’algue :p

  2. Audrey dit :

    Chocolat noir 90% cacao+ amendes, moi qui était fan des fameux m&m’s, ce mélange, avec modération est encore meilleur pour moi maintenant!!!;-)

  3. Romain dit :

    Salut à toi,
    L’ancrage, une bonne vieille technique de PNL que peu de gens connaissent ! Véritablement efficace quand on veut suivre un régime et SURTOUT se débarrasser d’habitudes alimentaires destructrices. Sans parler de la culpabilité que les aliments plaisir engendrent !

  4. Ping : La Revue du Net Paleo #38 | Paléo Lifestyle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s