La Revue du Net Paleo #40

revuedunet

Le tour du net de la semaine!

Un lien entre maladie de Ménière et intolérance au gluten

Une alimentation pauvre en fritures retarde le vieillissement

L’imprtance de se célébrer

Gluten : 12 millions de français en danger sans le savoir !

Coucou tu as pris le pain ?

Ceci n’est pas une calorie

Les oméga-3 seraient peu efficaces chez les sédentaires

Trop d’information sur la nutrition pourrait vous nuire!

Sport

Une semaine sur la planète CrossFit #12

Témoignages.

Ma transformation sur MArk Daily’s Apple

Vous suivez un régime Paléo depuis une semaine, un mois, un an? Vous voulez témoignez de votre expérience et participer à la diffusion du messqge paléo, n’hésitez pas à nous contacter

Recettes

Poulet et chou de Bruxelles.

Une recette de Chili

Cupcake Chocolat.

Salade de Butternuts épiciée.

Gratin de chou-fleur Paléo

Bibimbap

Pancake de patate douce

Et sur notre site. 

Ouverture de la Salle Crossfit Grenoble: Interview de Johan.

Publicités
Cet article, publié dans Paléo pratique, Recette, Revue du Net, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour La Revue du Net Paleo #40

  1. Christine dit :

    Bonjour Julien, Bonjour Johane,
    C’est après avoir été végétarienne pendant plus de 15 ans que j’ai commencé à changer de mode d’alimentation en adoptant le Paleo.
    J’étais hyper motivée pendant tous ces mois de Paléo mais, malgré mes convictions et ma volonté de bien faire, je sentais que quelques chose n’était pas au « top ». (à cause de la viande surtout)
    Et puis, toujours en recherche de santé et de bien être, j’ai voulu essayer l’alimentation essentiellement végétale et crue pendant quelques mois… (Végétalisme crudivore)
    Et là, après une période de détoxination un peu difficile, c’est une véritable renaissance, une véritable révelation, je n’ai jamais eu autant d’énergie, je ne me suis jamais sentie aussi bien dans mon corps mais aussi dans ma tête!!!
    C’est juste magique… 😉
    Je voulais vous faire part de mon expérience personnelle et également savoir si, vous-même ou d’autres personnes, on un avis sur le sujet.
    Je vous remercie, Bonne journée

    • Julien dit :

      Bonjour Christine,

      Votre message est extrèmement intéressant et merci de nous avoir contacté à ce sujet. Cela fait plusieurs mois que nous souhaitions parler du végétarisme et du véganisme. Votre message tombe à point. Une réponse sur le sujet mériterait tout un dossier, mais voici de mon côté des points de réflexion sur le sujet.
      1. En ayant une approche végétarienne de la nourriture, on retire de l’alimentation un certain nombre d’aliments qui peuvent être négatifs. En effet, manger en grande quantité de la viande et de charcuterie industrielle et du poisson d’élevage a un effet négatif sur notre corps. Dans l’approche Paléo, il est important d’avoir des sources de protéines animales, mais des sources de protéines animales de qualité. Je pense que la sensation de bien-être des persones passant à un régime végétarien vient de là.
      2. Lorsque l’on regarde les tribus vivant encore comme des chasseurs cueilleurs aujourd’hui, on trouve des tribus allant d’une alimentation quasi végétarienne à des tribus allant vers une alimentation quasi carnivore avec les mêmes constatations sur la santé des individus (absence de maladies cardiaques, d’obésité, etc). Le spectre est donc large, et il est possible d’inclure une part plus ou moins importante de protéines animales.
      3. Contrairement à une idées plutôt répandue chez les végétariens, qui nous voient plutôt comme de monstrueux carnivores avides de viande rouge (bon, je généralise peut-être un peu). Je pense que les paléos sont parmis les gens les plus concernés par le bien-être animal et l’environnement. Vivre Paléo, c’est ajouté un aspect qualitatif dans l’alimentation: manger la viande bleu blanc coeur, manger des poulets élevé en plein air et non en batterie, préférer les légumes bio, l’achat direct aux producteurs locaux. Lorsque l’on mange paléo, on considère que manger un animal n’est pas un acte cruel mais un acte dans l’ordre des choses, ce qui nous différentie des végétariens. Par contre, que les animaux soient traités comme ils se doivent, c’est une chose importante.
      4. Si l’on a un comportement qui va à l’encontre de notre vision du monde, alors on va au-delà d’ennui. Je n’ai aucune idée si le mal-être que vous avez ressenti en mangeant de la viande est psychologique ou physiologique, mais une chose est sûr: si vous êtes persuadé que tuer un animal pour le manger est en désaccord avec votre vision du monde, alors oui, votre corps le rejettera tout simplement.
      5. Pour finir, chacun est différent. Le régime Paléo tel que nous le décrivons est une base pour commencer. Ensuite, c’est à chacun de l’adapter selon ses besoins. Si vous digérez mal la viande, ou certaines viandes, laissez tomber. Et souvenez vous que l’entrecôte n’est pas la seule source de protéine animale: oeufs, poisson, fruits de mers peuvent les remplacer.

  2. Christine dit :

    Merci Julien pour votre réponse. Je trouve votre analyse trés juste concernant le fait qu’en mangeant plus sainement la santé ne peut que s’améliorer.
    Je trouverais effectivement interessant que vous nous parliez dans un prochain article de ces sujets là (végétarisme, végétalisme, crudivorisme…)
    Au fait, juste pour info, connaissez vous Thierry Casanova (Du site Vivrecru)?
    Et aussi, avez-vous eu l’occasion de visionner le tout dernier reportage d’Irene Grosjean sur son site « Le Chou Brave.
    J’aime le fait que vous ayez une ouverture d’esprit qui se ressent dans tous vos articles. Vous semblez passionné… , merci !
    Bon weekend, 🙂
    Christine

  3. Patachoux dit :

    J’ai lu le lien de « ceci est une calorie ». Je suis carrément pas d’accord avec ce qu’avance l’auteur du blog, à dire que le fructose est utilisé par les industriels et que c’est lui qui nous fait stocker du gras.
    C’est bien « sirop de glucose » que l’on lit partout dans les compositions, et lui qui a un IG de 100… Le fructose est dans la partie basse (autour des 25). Si je grossis le trait, une pomme ne va pas me déclencher la même réponse glycémie de stockage qu’une barre de mars qui est bourrée de glucose !

    • Julien dit :

      Les auteurs font principalement référence au HFCS (http://en.wikipedia.org/wiki/High_fructose_corn_syrup), le sirop de Maïs à haute teneur en glucose, largement employé dans l’industrie alimentaire sur le continent nord américain.
      Rassurez vous, votre pomme ne va pas vous faire grossir.

      • Patachoux dit :

        Oui mon ami m’a expliqué que beaucoup de choses dans leur industrie est fait à partir de sirop de mais. Mais en conservant uniquement le mot fructose dans l’article, ça porte à amalgame les autres types de fructoses (y compris celui de ma fameuse pomme).
        Je sais bien que cette dernière n’ira pas me ruiner tout mes efforts. Montignac a été une bonne source d’inspiration pendant plusieurs années.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s