Apprenez à Itérer

paleo1Rome ne s’est pas construite en un jour.  Votre conversion au régime Paléo ne se fera non plus en plusieurs jours. C’est un changement fondamental d’alimentation et de mode de vie. Bien que je le présente comme un changement du jour au lendemain,i l m’a fallu plusieurs mois pour changer de mode de vie. Cela s’est fait par itération. Une des seuls méthodes qui marche pour atteindre n’importe lequel de vos but. L’itération a été popularisé par les méthodes agiles en informatique, mais elle sont applicables à chaque fois que vous voulez atteindre un but. L’idée de l’itération est la suivante: plutôt que de développer le logiciel parfait du premier coup, les développeurs préfère faire une première version, même très imparfaite, le plus rapidement possible, pour obtenir très vite des retours. A partir de ces retours, on améliore à la prochaine itération. Cette méthode  a montré ses preuves dans de nombreux domaines, y compris pour passer au régime Paléo. Au lieu d’être parfait du premier coup, essayer juste de vous fixer comme but de devenir meilleur. Au lieu d’essayer de manger 100% Paléo pendant une semaine et d’abandonner au bout de 15 jours parce que les cloches de Pâques sont passées, faites simplement du mieux que vous pouvez la première semaine, faîtes mieux la seconde, encore mieux la troisième, etc. De cette façon, vous atteindrez inévitablement votre but, peut-être moins rapidement (quoique), mais avec moins de risque d’échec définitif. Pourquoi avancer par itération est une méthode qui fonctionne? Il y a trois raisons principales:

  • Vous n’aurez pas peur de commencer. Si vous partez de très loin, faire un changement total (acheter ses légumes chez un producteur local, les cuisiner seuls, dormir huit heures, faire du sport) est plus qu’utopique. De plus, en attendant d’avoir toutes les infos nécessaires, vous reculez chaque jour la date pour commencer. Faire un pas simple, comme ajouter des légumes à chaque repas, ou remplacer l’huile de tournesol par l’huile d’olive, n’a rien d’effrayant et vous pouvez le faire dès aujourd’hui. C’est comme mettre de l’argent de côté. C’est effrayant de mettre 30% de ses revenus de côté et ça paraît impossible. Mais commencez par 1%, c’est possible et c’est un bon début.  Il faut aussi accepter le fait que vous pourrez échouer. Mais comme vous n’échouerez pas immédiatement, vous n’aurez pas peur de commencer. La peur de l’échec est souvent un frein au commencement.
  • En cas d’échec, vous serez moins déçu. Echouer fait partie du processus d’itération. C’est même l’un des principes, si l’on fait une erreur, c’est l’occasion de s’améliorer à la prochaine itération. Par exemple, pendant longtemps, j’ai consommé des légumes préparés. C’était un frein pour ma perte de poids et ma santé, c’était loin de l’idéal des légumes bio et locaux que je préparais moi même, mais c’était mieux que les patates sautés. Le passage de « je mange des légumes préparés » à « je prépare mes légumes » a été un changement simple à mettre en place, bien plus simple qu’un « je mange des frites » à « je mange les légumes que j’ai moi-même cultivé ».
  • Vous apprendrez plus. Il est sûrement plus facile de suivre les menus proposer par un livre ou un programme en ligne, mais en travaillant par itération, vous apprendrez plus sur le long terme. Vous connaîtrez les quantité, les rythmes, les aliments qui vous conviennent à vous.

Connaissant les bénéfices, voici comment vous y prendre:

  • démarrer tout de suite, pas demain, pas après les oeufs de Pâques: tout de suite. Même si tout ne sera pas parfait: le but est juste de manger mieux aujourd’hui qu’hier. N’attendez pas que tout soit parfait, ça ne le sera jamais.
  • ne vous investissez pas trop. C’est un marathon que vous courrez, pas un sprint. Chaque chose en son temps. Commencez par mieux manger, quand vos vous sentirez mieux, le reste suivra (sport, etc). C’est ce que vous améliorez aujourd’hui qui vous apportera l’énergie pour améliorer encore plus demain.
  • faîtes de votre mieux. Ce n’est pas parce que l’on est dans un processus itératif que que l’on se fixe des objectifs moins difficile qu’il faut être laxiste. Rien n’arrive gratuitement. Faîtes de votre mieux et soyez honnêtes avec vous même.
  • Soyez conscient que vous connaîtrez des échecs. Ce n’est pas du pessimisme. Moi-même, après plusieurs années, je connais des échecs. Je fais des écarts, les jours de fatigues, de lassitudes. Mais chaque échec est l’occasion de se remettre en question, d’améliorer les choses. L’échec fait parti du processus, il n’est pas définitif.
  • Apprendre. Chaque semaine, prenez quelques minutes pour vous poser la question. Qu’est-ce qui a marché, qu’est-ce que je pourrais améliorer? L’année dernière, par exemple, je m’approvisionnais principalement en magasin bio. Aujourd’hui, je m’approvisionne principalement en direct production, via la ruche qui dit oui ou via un producteur local de viande. J’ai appris que certains aliments, théoriquement bons (noix), ne sont pas adaptés pour moi.
  • Itérez-vite. Basez vous itération sur une base hebdo. Chaque semaine, faîtes votre bilan et trouvez une chose à améliorer. En fin d’année, c’est 52 améliorations que vous aurez mis en place. Et au total, vous serez allé bien plus loin que le « régime idéal » que vous imaginiez au début.

Alors, quel est le truc que vous allez mettre en place aujourd’hui? Partagez le dans vos commentaires et l’on fera le bilan la semaine prochaine!

Advertisements
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Apprenez à Itérer

  1. Yann Frank dit :

    J’adore cet article, didactique, constructif et encourageant.

    Je commence samedi, pas parce que je repousse, mais parce que c’est la paie (!)

    Je débute par des légumes congelés et frais de supermarché, des viandes maigres et des œufs de supermarché aussi, et dès que mes moyens seront moins limités (selon mes calculs dans 5 à 6 mois) je me ferai un plaisir de passer au bio ou/et à la viande d’élevage et de commander chez les producteurs locaux. Ce sera peut-être même avant, car je ne cesse de fureter sur le Net et les tarifs sont moins élevés qu’on ne pourrait l’imaginer.

    Je lis et relis « le modèle paléo » ainsi que ce blog. Je me sens hyper enthousiaste car je n’ai pas trouvé un nouveau régime mais un modèle définitif d’alimentation et aussi un mode de vie. J’ai déjà appliqué certains principes, j’éteins l’ordinateur à 21 heures, je limite ma vie numérique comme préconisé dans l’ouvrage de Mark Sisson.

    Je compte bien appliquer ce principe d’itération que je trouve génial.

    Bon désolé, ça fait un peu malife.com mais après tout, c’est un témoignage paléo 🙂

  2. la sardine dit :

    bonjour
    je suis tout à fait d’accord avec cette méthode. C’est la seule qui marche pour moi!… Une première étape d’alimentation paléo, une 2° où j’ai retiré les produits laitiers (du coup, plus aucun TCA, c’est effarant) et un IF de 16/ depuis 2 jours, un vrai bonheur. Il me reste pas mal d’item à mettre en place, mais c’est OK pour le rythme marathon. Longue vie aux paléos.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s