Protéines Animales vs Protéines Végétales: 4 raisons de préférer les premières.

Cet article sera l’occasion de me fâcher temporairement avec mes amis végétariens, mais je leur promet une série d’article les concernant pour me rattraper.

Les protéines peuvent trouver leur sources soit du côté animal (viandes, fruits de mer, poissons,oeufs), soit du côté végétal (soja, légumineuses, céréales). Est-ce que l’une de ces sources de protéines est meilleure que l’autre et si oui laquelle?

Nota Bene: cet article se veut plutôt synthétique afin de donner au lecteur une rapide vision, nous reviendrons sur ces différents points dans les semaines à venir: préférer les protéines animales ne signifie pas qu’il faille manger 4 côtes de boeufs au petit déjeuner.

Round 1. La quantité de protéine. Le maintien structurelle, la construction musculaire et les fonctions vitales de l’organisme nécessitent des protéines. Il est donc nécessaire que celle-ci soient apportées en quantité suffisante par notre alimentation, d’autant plus si vous êtes sportif. Voici un apperçu des apports en protéines de différents aliments:

  • Poissons : 13-20% de protéines
  • Viandes rouges ou blanches : 18-22%
  • Oeuf : 6-7%
  • Tofu : 7%
  • Pâtes : 10%
  • Lentilles cuites : 8%
  • Riz : 2,2%

Il est donc plus facile d’atteindre ses besoins en protéines à partir des protéines animales plutôt que végétales. Un point important.

Round 2. La qualité des protéines (1). Toutes les protéines ne sont pas créées égales. Certaines sont difficilement digérables par l’organisme et peuvent causer des disfonctionnements. En particulier, il s’agit du gluten et des lectines, présents dans les céréales, absent du monde animal. Les légumineuses ont des effets similaires

Round 3. La qualité des protéines (2). Les protéines sont composées d’éléments plus petits: les Acides Aminés. Eux aussi ne sont pas tous créés égaux. Certains acides aminés peuvent être synthétisés par l’homme à partir d’autres acides aminés, et d’autres ne peuvent être obtenus qu’à partir de l’alimentation: il s’agit des acides aminés essentiels. Seules les protéines d’origine animale contiennent l’ensemble des 8 acides aminés essentiels. Les protéines d’origines végétales n’en contiennent qu’un sous ensemble. Sur une alimentation purement végétale, il est nécessaire de faire des associations de sources de protéines complémentaires (que l’on retrouve généralement dans les plats traditionnels), mélangeantle plus souvent une céréale et une légumineuse.

Round 4. Et à côté des protéines? Les aliments ne sont pas composés que de protéines. Chaque aliment est une combinaison unique de nutriments. Les viandes et les poissons de qualité contiennent une part importante de lipides, y compris les indispensables oméga 3. Qu’en est-il des sources de protéines végétales? Les céréales contiennent beaucoup de sucre, responsable de l’élévation de l’insuline et du stockage des graisses.  C’est également le cas des légumineuses, dans une moindre mesure. D’un côté, des acides gras essentiels aux fonctions structurels du corps et de l’énergie longue durée, de l’autre des pics d’insuline et de l’énergie court terme.

4 bonnes raisons d’appliquer la première règle de la Paléo: Manger des animaux!

Par contre, les carnivores, ce n’est pas une raison pour oublier les 4 autres règles. Manger aussi des légumes.

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Protéines Animales vs Protéines Végétales: 4 raisons de préférer les premières.

  1. Jérémy dit :

    Salut Julien !

    Un article clair et concis. Je trouve que tu apportes les informations essentielles pour comprendre la biologie « pure » (je dirais) de la problématique des apports en protéines…à savoir… lesquelles choisir ?

    Tu as raison de prendre quelques gants, car j’espère mais je ne pense pas, que ton message est de ne manger que des protéines animales. Tu le dis toi même, avec tes autres règles sur les légumes.

    Pour résumer, je trouve ton article correct dans l’absolu. On comprend mieux les « dangers » de ne tabler son apport protéique que sur des légumineuses et des céréales. Par contre, les dangers des nouvelles viandes peu recommandables, des poissons carnassiers riches en mercure et des oeufs d’élevage également peu recommandables rendent le problème bien plus complexe !

    Mais je comprends bien qu’on ne puisse pas traiter de tous ces sujets dans un seul et même article !

    Bonne continuation, je lis vraiment tes articles avec attention ! Keep going
    Jérémy

    • performens dit :

      Merci Jérémy! Bien évidement, la qualité de la viande ou du poisson est primordiale. Et également, il est important de manger des légumes. Je pense que j’en discuterai bientôt.

  2. Charlie dit :

    Hell yeah, mais que pensez vous de la Spiruline? ; vous s’avez? l’algue la plus protéiné du monde, l’algue des sportif qu’on dit? need un article dessus!!!!

    • performens dit :

      En deux mots, les algues peuvent être a priori des sources de protéines intéressantes, par contre, ce que je n’aime pas trop, c’est cette sorte de quête de l’aliment miracle (tour à tour la baie de Goji, la graine de Chia, …). J’ai l’impression que c’est souvent mettre la charrue avant les boeufs. Cela ne sert à rien de manger des baies de Goji si à côté vous passez vos soirées à McDo (même si visiblement, le Big Mac ferait tomber les records du monde). Ces « superfood » sont certes souvent très intéressantes (et encore, pas toujours) mais ne contrebalance pas les effets d’une alimentation globale.

    • penelopejc dit :

      oui, un article sur la spiruline ce serait vraiment bien

  3. Ping : La Revue du Net Paleo #10 | Paléo Lifestyle: Manger et Vivre Paléo

  4. Ping : Régime Paléolithique: les 5 erreurs à éviter. | Paléo Lifestyle: Manger et Vivre Paléo

  5. Ping : [Back2Basics] Règle #1 – Manger des animaux. | Paléo Lifestyle

  6. Ping : [Courrier des lecteurs] Oméga 3 sources animales et végétales. | Paléo Lifestyle

  7. la majorité des gens n’est pas sportive , cet article me semble trop se focaliser sur l’apport protéique optimum, les protéine n’étant qu’un des éléments nécessaire à la santé et contenu dans les aliments , il est essentiels de se pencher sur le reste : le rapport calorie protéine par exemple est plus intéressant avec les végétaux , ils ne contiennent pas de mauvaise graisses , ils polluent moins , nécessitent moins d’eau pour être produit…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s